Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

DOVENDOSI

Batteries d’ordinateur portable Asus | Replacement batterie pour Asus - batterie-portable-asus.com
Contacter l'auteur de ce blog

5 DERNIERS ARTICLES
- SONY VGP-BPL22 Battery www.all-laptopbattery.com
- Akku HP 447649-251 www.akkus-laptop.com
- Samsung r478 Battery all-laptopbattery.com
- Samsung r41 Battery all-laptopbattery.com
- Lenovo g770a Battery all-laptopbattery.com
Sommaire

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102030405
06070809101112
13141516171819
20212223242526
27282930
<< Novembre >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter dovendosi à vos favoris
 Batterie pour IBM ThinkPad R60 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Une partie des mises à jour concerne le domaine de l’infrastructure : apparition d’un outil de gestion des périphériques Bluetooth, amélioration de la lecture des DVD, contrôle des caissons de basse au sein de la configuration du niveau sonore, gestionnaire d’énergie prenant en charge les portables intégrant plusieurs batteries, etc. L’accessibilité reste également un sujet important pour les développeurs GNOME, avec plus de 140 bogues corrigés dans le lecteur Orca et un support de l’accessibilité au sein du WebKit.Le reste des modifications touche pour l’essentiel les applications intégrées à GNOME. L’applet gestionnaire de temps et l’application de messagerie instantanée Empathy se veulent bien plus efficaces que précédemment. Même constat avec Cheese et Brasero : le premier permettra de prendre des photos en mode rafale et le second supportera la gravure de données qui nécessitent plusieurs disques pour être stockées. Enfin, l’outil de visualisation des documents Evince permet d’annoter les PDF.Dernière nouveauté d’importance, le navigateur web Epiphany abandonne le moteur Gecko pour le WebKit. Transparent pour les utilisateurs, ce changement permet de résoudre de nombreux problèmes. L’adoption d’un moteur plus léger devrait également améliorer le temps de chargement d’Epiphany.

Grâce à l’HyperThreading, 8 cœurs logiques seront utilisables. La fréquence de fonctionnement pourra s’abaisser afin d’économiser la batterie des ordinateurs portables, ou être augmentée au-delà de la valeur nominale au travers de la technologie Turbo Boost.Attention toutefois, car cette dernière est plus ou moins efficace en fonction du nombre de cœurs utilisés. Pour le Core i7 920XM Extreme Edition il est ainsi possible d’atteindre 2,26 GHz avec quatre cœurs actifs, 3,06 GHz avec deux cœurs actifs et 3,20 GHz avec un unique cœur actif.Ces composants intègrent également un contrôleur mémoire double canal compatible avec la DDR3 cadencée à 1333 MHz. Le reste des fonctions est assuré par le jeu de circuits PM55 Express.Acer, Asus, HP et MSI proposent dès aujourd’hui des ordinateurs portables pourvus de Core i7 mobiles. D’autres devraient suivre dans les semaines à venir. Les Core i7 720QM, 820QM et 920XM sont disponibles aux prix (pour 1000 unités) respectifs de 364 dollars HT, 546 dollars HT et 1054 dollars HT, soit environ 295 euros TTC, 443 euros TTC et 854 euros TTC.

Gmail arrive en push sur l’iPhone et rejoint ainsi ses concurrents tels que Yahoo, depuis longtemps à jour sur le smartphone d’Apple.Google se met enfin au «Push» sur les iPhone. Déjà présent sur Android et BlackBerry, cette fonction de Gmail se faisait désirer sur le smartphone d’Apple. Et pour cause, les tensions entre les deux sociétés freinent quelque peu leurs affaires communes. Rappelons nous de Google Voice…Désormais, les utilisateurs de Gmail pourront recevoir leurs e-courriers à la manière d’un SMS, sans que leur mobile ait à se synchroniser toutes les minutes et donc en économisant l’autonomie de la batterie. Google s’en chargera à sa place en envoyant des alertes. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’Apple a donné sont feu vert à Mountain View, puisqu’au lieu de passer par une synchronisation habituelle, le possesseur d’iPhone devra se connecter à l’Active Sync, un logiciel du concurrent… Microsoft !

Une pirouette pour contourner les barrières d’Apple mais qui montre déjà ses limites. Ce moyen détourné ne permettra pas aux utilisateurs de consulter plusieurs comptes. Ainsi, si l’on ouvre une boite email professionnelle, il sera impossible d’en consulter une seconde personnelle.

Plus handicapant encore, les bugs… Un de plus à ajouter à la liste noire de Google, l’« échec de la connexion serveur » qui s’est opérée hier, mardi 22 septembre. Les mails se chargeaient de manière très lente, voir pas du tout. Enfin, celui-ci est assez pardonnable, puisqu’ Apple ne lui a pas offert les mêmes facilités que pour ses adversaires Yahoo ou encore Windows Live. Dur, dur, la vie de géant de l’informatique…Les Tablet PC, on connaît. Les netbook aussi. Mais les netbooks qui se transforment en PC tablette et inversement, ça ne court pas encore les rayons. Il suffisait pourtant d’y penser. Et le constructeur allemand Beltronic a franchi le pas. Le spécialiste de PC portables, PDA et systèmes embarqués durcis industriellement présente le TiBook.Sur le papier, le TiBook a tout d’un netbook classique ou presque : écran LED 8,9 pouces WGA (1024 x 600), Intel Atom N270 très basse consommation, 1 ou 2 Go de mémoire vive (selon la configuration), disque dur 1,8 pouce de 60 Go, interfaces de communication habituelles (Ethernet 10/100, Wifi 802.11 b/g/n, Bluetooth 2.0), 2 port USB, lecteur de carte SD,MMC, webcam rotative 1,3 mégapixels et port audio. Le tout pour 1,35 kg avec la batterie longue durée. Selon Beltronic, implanté en France depuis 2004, le TiBook affiche une autonomie de 6 heures.

A ces caractéristiques traditionnelles s’ajoute un écran qui pivote pour recouvrir le clavier. A noter que l’écran est doté d’une dalle tactile antireflet (pratique pour travailler en extérieur) capable de distinguer stylet et doigt. L’accéléromètre intégré permet à l’appareil d’adapter le format d’affichage en mode paysage ou horizontal. Enfin, une poignée personnalisable intégrée facilitera le transport du boîtier, à la manière des Classmate d’Intel ou des XO d’OLPC.A la différence que le TiBook ne vise pas le même public. Comme tous les produits durcis de Beltronic, le netbook tablette PC s’adresse résolument au marché professionnel pour les utilisateurs qui travaillent dans des conditions un peu extrêmes. Selon son constructeur, le TiBook résiste en effet aux chutes (jusqu’à 50 cm de hauteur sur béton) et aux liquides. La machine dispose d’ailleurs d’une garantie standard de 3 ans qui l’utilisateur pourra renforcer d’une option « casse incluse ».Le TiBook est livré avec Windows XP Pro ou Home Edition, et supportera également Windows 7. Une batterie d’utilitaires Intel permettront le lancement rapide, la reconnaissance d’écriture, la gestion du disque, la sauvegarde, etc. Le TiBook est proposé à partir de 690 euros hors taxes.

Petits budgets, réjouissez-vous. Airis France propose le SubKira, un nouveau netbook qui vient compléter la gamme du constructeur qui proposait déjà le 740 à petit prix notamment distribué chez The Phone House.Le SubKira est un « subnetbook » proposé à partir de 135 euros sous Linux. Certes, à ce tarif, la configuration reste modeste : écran 7 pouces (800 x 400), stockage SSD 2 Go, processeur 400 MHz proposé par la société chinoise Xburst, avec chipset graphique intégré. On y trouve bien sûr le wifi mais en 802.11g (54 Mbit/s), et les interfaces réseaux et périphériques de base habituelle : Ethernet (10/100), USB (2 USB 2.0 et 1 USB 1.1), lecteur carte SD. A noter qu’un connecteur RJ11 pour brancher un modem bas débit est également disponible, ce qui permet de couvrir les marché où le haut débit reste encore un luxe.

De la taille d’un gros PDA (21,35 x 14,18 x 3,05 cm), le SubKira ne pèse que 750 grammes. Il est proposé sous Linux (et une suite logicielle bureautique, lecteur PDF, dictionnaire…) à 135 euros TTC. La distribution Linux est assurée par Skytone, un acteur chinois qui propose le premier netbook sous Android, notamment.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 14-09-2017 à 04h35

 Batterie Dell xps m1530 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Mais, tandis que la voix de Google est assez facile à comprendre, cette dernière avait encore un ton un peu robotique.Cependant, la semaine dernière, certains utilisateurs ont remarqué que la voix de Google Recherche a commencé à être un peu plus humain. Et, il se trouve qu’il y a une bonne raison à cela : Google a travaillé pour construire une meilleure voix pour son application de recherche. Les Googlers, Nat et Lo, ont produit des courts métrages documentaires de certaines des choses qui se passent dans les coulisses de Google, et leur dernière vidéo permet de jeter un coup d’œil, et surtout d’entendre, la nouvelle voix de Google (vous ne verrez pas son visage en revanche).En un mot, Google a enregistré une nouvelle voix pour toutes les réponses apportées aux recherches sur Google, impliquant l’enregistrement de milliers de phrases. Certaines de ces phrases sont lues dans leur intégralité lorsque vous demandez à l’application Google de faire quelque chose de commun, comme envoyer un SMS. Mais, le but est d’enregistrer assez de contenu afin que les différents sons puissent être assemblés selon les besoins.L’une des principales différences entre la nouvelle voix et celle assez robotisée est que Google a apporté une attention toute particulière à la prosodie et l’intonation, ce qui signifie que la nouvelle voix est bien meilleure dans le ton, la tonalité, l’intonation, l’accent, la modulation qu’elle donne.

Microsoft a lancé sa conférence dédiée aux développeurs à San Francisco avec un accent sur Windows 10, les robots, et des outils de développement, mais quelque chose manquait : Windows Phone. En effet, tous ceux qui ont suivi la keynote d’ouverture de la Build 2016 auront probablement remarqué que Windows 10 Mobile a été à peine mentionné. Hormis une simple démo de Skype sur un Windows Phone, cela a été la seule fois où un smartphone fonctionnant sous Windows 10 Mobile est apparu pendant plus de quelques secondes – la firme préférant axer son discours sur Windows 10 pour Xbox et le HoloLens.Maintenant, Microsoft a précisé que le système d’exploitation mobile sera peu abordé durant les sessions de cette Build. Cependant, il y a une lueur d’espoir que l’OS mobile ne soit pas totalement délaissé.Comment le chef de Windows, Terry Myerson, l’a mentionné dans l’heure de questions accordée aux journalistes, Windows 10 Mobile se retrouve reléguer en second plan dans la hiérarchie des priorités du géant de Redmond. En effet, Microsoft veut d’abord concentrer l’attention de nombreux développeurs de logiciels là où l’on retrouve le plus grand nombre de périphériques Windows, à savoir les ordinateurs de bureau, et les tablettes.

Dans une interview accordée à The Verge, Myerson a indiqué que si la firme continue à être pleinement engagé dans les petits écrans de quatre pouces, Windows 10 Mobile est seulement une « partie de la famille, mais n’est pas le noyau » de ce que Microsoft veut voir en 2016, préférant cibler les développeurs vers d’autres axes. C’est tout à fait logique que Windows ne s’intéresse pas forcément au premier abord aux smartphones, puisque c’est un « point faible » pour Microsoft dans la recherche d’une position de leadership.Si la stratégie de la firme est d’atteindre le plus grand nombre de clients, Windows Phone (ou Windows 10 Mobile si vous préférez) est clairement la mauvaise façon d’y parvenir, et Myerson semble honnête sur ce point. Toute personne qui veut atteindre le maximum de client doit le faire en fonction du nombre d’appareils déjà sur le marché. Et, les écrans de 9 à 30 pouces sont clairement ceux qui inondent le marché à ce jour, à contrario de ceux de moins de 6 pouces. Cependant, toute personne qui veut mettre en œuvre de nouvelles et passionnantes choses doit attirer son attention sur la Xbox ou encore le casque HoloLens.

Néanmoins, bien que le « fer-de-lance » dans l’arsenal de Microsoft ne soit pas les smartphones, cela ne signifie pas que la firme va abandonner la partie mobile de son OS. Ce n’est tout simplement pas une priorité pour cette année. « Nous avons des choses cool pour les smartphones », a annoncé le patron de Windows, tout en restant assez vagues sur ce que la firme a dans ses cartons. Il y a quelques mois, Microsoft avait elle-même attiré l’attention sur ce secteur lorsqu’elle avait fait venir une horde de journalistes au siège de l’équipe Surface, et que certains fraisages de châssis métalliques sur les lignes de production laissaient penser qu’elle travaillait sur un smartphone.Puisque Windows 10 Mobile devrait passer à « Redstone » — ou le soi-disant « Anniversary Update » qui est le nom de la prochaine mise à jour majeure — des changements sont attendus, comme l’a laissé entendre un employé espagnol de Microsoft, sur Twitter. Il a mentionné qu’un autre événement concernant Windows Mobile se tiendra plus tard.Alors que Microsoft a tenté de rallier les développeurs à sa cause de multiples façons lors de sa Build 2016, Apple a profité de ce moment pour annoncer une nouvelle étape dans le domaine du développement Web, avec le lancement d’une nouvelle version de son navigateur Web Safari, conçu spécifiquement pour les développeurs.

L’iPad Pro de 9,7 pouces et l’iPhone SE arrivent avec iOS 9.3 préinstallé, donc iOS 9.3.1 devrait aider les consommateurs à avoir une expérience harmonieuse avec leur nouveau dispositif. La mise à jour iOS 9.3 n’était pas parfaite, malgré les multiples versions previews poussées aux développeurs.En plus des bugs identifiés sur l’ouverture des liens, de nombreux utilisateurs ont eu des problèmes d’activation avec d’anciens iPhone et iPad. Et, l’échec de la mise à jour rend tout simplement inopérant l’iPad 2, conduisant Apple à retirer temporairement iOS 9.3 pour ce périphérique.Le fait qu’Apple publie déjà une mise à jour comme iOS 9.3.1 n’est pas une surprise, car ses principales mises à jour n’ont jamais été complètement exemptes de bugs, en particulier iOS 8. Espérons qu’Apple continue d’améliorer son processus de test. On s’attend à ce que la société lance iOS 10 bêta lors de sa keynote au WWDC au mois de juin pour cette raison.Il était plutôt décevant de constater que lors de la première keynote de la Build 2016, le navigateur Web de la firme, Microsoft Edge, n’avait pas été mentionné par le géant de Redmond. Cependant, Microsoft Edge a finalement obtenu une certaine attention lors d’une apparition dans une séance intitulée « Microsoft Edge : quel avenir pour le nouveau navigateur de Microsoft et Web Platform ». Et, ZDNet a réussi à capturer une diapositive de la présentation qui révèle la feuille de route du navigateur Microsoft Edge.Le quatrième élément de cette liste est celui qui a excité tout le monde sur la toile : « la construction d’une fonctionnalité de blocage de publicités dans le navigateur ». Si l’on en croit la diapositive, cette fonctionnalité aurait été ciblée comme étant disponible pour la prochaine version de Microsoft Edge, et rendrait la nécessité pour la prochaine extension AdBlock plus qu’inutile. Et, il était supposé que le bloqueur de publicités et les extensions feraient leurs débuts dans la version Anniversary Update (Redstone 1) prévue pour cet été.

Nommé Safari Technology Preview, la compagnie précise que ce navigateur permettra aux développeurs d’obtenir un premier aperçu des technologies Web à venir dans OS X et iOS, notamment en ce qui concerne les dernières technologies de mise en page, d’effets visuels, et d’autres outils de développement.L’idée est de permettre aux développeurs de facilement mettre la main sur ces technologies, et d’être en mesure d’expérimenter, puis offrir une rétroaction à Apple plus tôt, afin que l’entreprise puisse apporter les améliorations nécessaires.Bien sûr, Apple a depuis longtemps offert des nightly builds de WebKit, le moteur open source du navigateur qui aujourd’hui fonctionne sur des centaines de millions d’appareils. Cependant, pour avoir accès à ces builds cela demande un peu plus d’efforts que simplement utiliser le nouveau navigateur Safari Technology Preview. Au lieu de cela, avec le nouveau navigateur, ses mises à jour sont distribuées toutes les deux semaines par le biais du mécanisme d’une mise à jour logicielle du Mac App Store. Cela signifie moins de tracas pour lancer un navigateur qui intègre les dernières technologies Web, que ce soit

De plus, le navigateur permet aux développeurs d’accéder aux dernières versions de l’inspecteur Web et du mode responsive design — ce dernier est utilisé pour aider les développeurs à créer des sites Web qui fonctionnent à travers de multiples dispositifs, de l’ordinateur de bureau au mobile.L’autre avantage de cette version de Safari offre par rapport aux nightly builds est qu’il est signé et validé par Apple, et fonctionne avec iCloud. En fait, le manque de support à iCloud a été un réel manque pour les développeurs Web qui voulaient utiliser une version nightly comme navigateur principal. Maintenant, ils auront une autre option, tout en étant en mesure d’utiliser leurs signets, d’accéder à leur liste de lecture et d’accéder aux onglets qu’ils ont ouverts sur d’autres appareils.En outre, Safari Technology Preview est une application autonome, ce qui signifie qu’elle peut fonctionner côte à côte avec la version « standard » de Safari, facilitant le passage de l’un à l’autre. Pour les différencier, la version Technology Preview aura une icône pourpre.

Au cours des dix dernières années, l’informatique a été divisée en deux camps : Windows, et tout le reste avec un suffixe *nix. Vous voulez un paradigme informatique où tout est fichier ? C’est Linux. Vous voulez facilement exécuter un script shell depuis une ligne de commande ? Linux. Vous voulez un registre et voir des dollars ? Ce sera Windows. Vous voulez exécuter des applications plus professionnelles pour le design et l’ingénierie ? Malheureusement, c’est également Windows.*nix existe depuis longtemps, et a été sur les 500 premiers supercalculateurs dans le monde. Il est l’environnement de prédilection pour de nombreux développeurs non-Windows. Pourtant, Windows est le système d’exploitation le plus populaire. Le fossé entre Windows et *nix n’est pas tellement une rivalité, d’autant que les gens qui se réfugient derrière Microsoft vous le diront. C’est juste que l’informatique a évolué. Mais, cette grande fracture dans le monde de l’informatique se referme lentement.Si Microsoft a fortement axé Windows 10 pour les consommateurs au mois de juillet 2015, la firme de Redmond avait néanmoins des idées dans la tête pour la suite. En effet, il semblerait que Microsoft veut vraiment que les développeurs utilisent Windows 10 pour créer des applications… et pas seulement des apps Windows.

La société positionne son OS comme une solution alternative à tous les environnements de développement actuels, afin que les développeurs puissent travailler sur des applications Web, des applications mobiles et des applications pour toutes les plates-formes. Et, Microsoft reconnaît que certains développeurs préfèrent utiliser d’autres systèmes d’exploitation, tel que Linux ou OS X.Ainsi, lors de sa Build 2016, la société a annoncé un partenariat avec Canonical pour apporter un sous-système Ubuntu à Windows 10, vous permettant d’exécuter le shell Bash sur Windows 10. Microsoft précise que cela est complètement open source, et permet de disposer des outils de ligne de commande sur Windows, y compris les éditeurs de texte comme Emacs. Bash sera disponible en téléchargement à partir du Windows Store. Est-ce que cela signifie que vous serez en mesure d’exécuter d’autres applications Ubuntu ? Un certain nombre d’outils de ligne de commande sont disponibles, mais il est un peu difficile de savoir si vous serez en mesure d’utiliser des applications de bureau à part entière. Néanmoins, ce développement pourrait aider certaines personnes qui veulent utiliser des outils Linux de le faire sans avoir besoin d’installer Ubuntu ou d’autres systèmes d’exploitation GNU/Linux dans une machine virtuelle.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 14-09-2017 à 05h01

 Batterie Dell y5xf9 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Outre l’iPhone SE, le nouvel iPad Pro dévoilé lors de la dernière keynote d’Apple est également en vente. Bien que cet iPad Pro de 9,7 pouces ait un certain coût, il est plus abordable que son homologue de 12,9 pouces. Disponible en différentes options, 32, 128 et 256 Go, la tablette est respectivement disponible pour 695, 875, et 1 055 euros, et un supplément de 150 euros si vous voulez un modèle équipé de la 4G.L’iPad Pro de 9,7 pouces offre des spécifications similaires à sa grande sœur, mais elle introduit une nouvelle technologie d’affichage True Tone pour ajuster dynamiquement la balance des blancs. La tablette dispose également d’une puce Apple A9X 64, une caméra iSight de 12 mégapixels pour prendre des Live Photos et capturer de la vidéo au format 4 K, une caméra FaceTime de 5 mégapixels, et un support pour les accessoires d’Apple — Apple Pencil, Apple Keyboard.Dans une annonce mêlée de cris de joie de la part de développeurs en furie lors de la Build 2016, Microsoft a introduit « Centennial ». Cette annonce faite aujourd’hui permet de dévoiler un important outil pour les développeurs Windows de la vieille école : l’App Converter Desktop.Fondamentalement, il transforme automatiquement les vielles applications Win32 et .NET en dans des applications modernes Universal Windows Platform qui peuvent fonctionner sur des appareils de différents facteurs de forme. En effet, la principale caractéristique de cette plate-forme UWP est de veiller à ce que l’expérience de l’application soit appropriée, indépendamment du fait que vous êtes sur un appareil mobile, un ordinateur, un dispositif semblable à une Surface, ou des périphériques sans écran, ou ayant un écran passif, le cas échéant.

Bien que l’outil ne va pas automatiquement et soudainement faire ressembler une application conçue pour Windows 98 en une application moderne avec un design flat, les développeurs plutôt « novices » auront beaucoup moins de travail pour rendre leurs applications compatibles avec les API Universal Windows Platforms — pour ne pas mentionner être listé sur le Windows Store.En effet, bien que l’outil simplifie le portage des vieilles applications Windows sur le Windows Store, les développeurs devront encore mettre les mains dans le cambouis pour optimiser la compatibilité. Pourtant, c’est une avancée notable pour rendre la Universal Windows Platform le principal moyen de développer des applications pour PC à l’avenir.Ce convertisseur devrait grandement accroître la disponibilité des applications dans le Windows Store. Dans la présentation de la Build, Microsoft a révélé avoir travaillé avec la très célèbre société développant la suite logicielle de comptabilité Sage, afin d’apporter son logiciel Sage 200 sur le Windows Store.Les applications de recherche de Google ont été en mesure d’écouter votre voix et de répondre à vos questions depuis des années. Vous voulez que le géant de la recherche vous guide vers votre prochain rendez-vous ? Google Maps peut lire les directions à haute voix pour vous. Vous vous demandez quelle est la météo de votre destination ? Demandez à Google Recherche, et l’application va vous la détailler.

Dustin Kirkland, de Canonical, explique un peu plus en détail les tenants et aboutissants de ce « partenariat ». Les utilisateurs seront en mesure de taper « bash » dans le menu d’accueil de Windows 10 pour ouvrir un terminal que les utilisateurs Ubuntu connaissent comme le /bin/bash.Le système dispose d’un support complet à certains outils d’Ubuntu, tels que ssh, grep, wget, curl, python, mysql, rubis, php, vim, et plus encore.Kirkland précise que le bash pour Windows 10 diffère des outils comme Cygwin, car c’est plus qu’un ensemble d’outils qui ont été recompilés pour fonctionner sur Windows. Au lieu de cela, le sous-système Ubuntu est disponible, ce qui en fait une véritable couche d’émulation. C’est un peu l’opposé de WINE, qui vous permet d’exécuter quelques applications Windows sur Linux.Dans le cas de Windows 10, les appels au système Linux sont convertis en temps réel en appels Windows, vous permettant d’exécuter certaines applications Ubuntu sur Windows sans apporter de modifications à celles-ci. Actuellement, les outils sont basés sur Ubuntu 14.04, mais bientôt tout sera mis à jour pour Ubuntu 16.04.

Ce n’est pas un euphémisme de dire que c’est le développement le plus important dans les systèmes d’exploitation au cours des dix dernières années. Durant la dernière décennie, tous les développeurs qui ne sont pas axés sur du développement Windows ont opté pour un MacBook (à moindre mesure un ordinateur sous Linux) pour la seule raison d’avoir BSD sous le capot. Si vous recherchez une raison pour laquelle Apple est populaire auprès des développeurs, c’est tout simplement que l’on retrouve une couche Unix sous le capot. Cette annonce de Microsoft change tout !Build 2016 : le Bash peut-il attirer les développeurs sur Windows 10 ? Est-ce que cela va permettre à Windows 10 d’être une alternative plus attrayante à OS X pour le développement d’applications cross-plate-forme ? Fort probable. Reste maintenant à Microsoft de bien communiquer dessus, et nous verrons dans quelques mois si la tendance s’inverse. Quoi qu’il en soit, je dois dire que cette annonce m’a fortement réjoui, et j’attends avec impatience de pouvoir le tester.Skype a longtemps été l’application de chat préférée, en particulier pour les utilisateurs de Windows. Cependant, l’application est sur le point de devenir beaucoup plus intelligente.

Vous allez bientôt être en mesure d’utiliser Skype pour planifier des voyages, des événements dans votre agenda, effectuer des achats dans une boutique, simplement en discutant avec Cortana. Au cours de sa conférence Build 2016, Microsoft a démontré comment les utilisateurs de Skype pourront commencer une conversation avec Cortana et avancer sur certaines choses, tout en restant sur le populaire service de messagerie. Autrement dit, la prochaine génération de Skype va embarquer un certain nombre de fonctionnalités intelligentes qui sont alimentées par l’intelligence artificielle.« Cortana va interagir avec un bot tiers », a indiqué Lilian Rincon, responsable du programme de Skype. Dans les grandes lignes, Skype va savoir quel est l’entreprise ou le service auquel vous voulez parler, grâce à un nouveau bot dans votre chat. Ce dernier va vous aider avant de disparaître lorsque vous en avez plus besoin.Les nouvelles fonctionnalités rappellent fortement ce que Facebook fait avec Messenger. Le but est de permettre à des tiers de construire des robots qui peuvent aider leurs clients à travers le système de chat. Facebook a également un assistant, nommé M, qui peut intervenir en plein milieu d’une conversation pour gérer les interactions avec les tiers. Contrairement à Cortana, Facebook fait parfois appelle aux « humains » pour apporter une réponse adéquate.En plus de discuter avec des bots, Rincon a également déclaré que Skype va améliorer l’expérience vidéo. « Nous allons également apporter de l’intelligence dans la vidéo en temps réel », dit-elle.

De plus, la prochaine génération de Skype va vous aider à garder une trace de vos conversations, en particulier sur les mobiles. Par exemple, tout en discutant avec un ami, Cortana peut souligner des mots-clés relatifs à des personnes ou des entreprises. Vous pouvez cliquer sur ces derniers pour obtenir plus d’informations.Mais ce n’est pas tout. Skype est maintenant disponible pour le casque HoloLens. Cela pourrait être très utile pour montrer à un ami une nouvelle maison, obtenir de l’aide sur une tâche, et bien d’autres possibilités.Les bots apparaîtront sur les applications Windows, iOS et Android de Skype, bien que l’on ne sache pas exactement quelles fonctionnalités seront disponibles au lancement. Les développeurs auront également accès à un SDK. D’ailleurs, ces derniers sont encouragés à intégrer le bot de Microsoft dans leurs applications, augmentant ainsi la portée des applications supportées dans un proche avenir. À l’heure actuelle, on ne connait pas les partenariats que Microsoft a réalisés.Microsoft vient d’arriver dans une nouvelle étape dans la construction de sa technologie holographique, les HoloLens. Annoncé lors de la Microsoft Build 2016 à San Francisco, Alex Kipman, de Microsoft, a indiqué qu’un modèle HoloLens serait expédié aujourd’hui à tous les développeurs.

Le Developer Kit, qui a été annoncé le mois dernier, coûte actuellement la lourde note de 3 000 dollars.Outre l’expédition des premiers HoloLens aux développeurs, Microsoft a publié son outil nommé « Galaxy Explorer », à la fois sur le Windows Store et Github. Ainsi, les développeurs qui sont intéressés pour développer de nouveaux concepts, que ce soit pour la cartographie spatiale ou la gestuelle, peuvent récupérer le code source, et comprendre comment faire pour développer une application pour les HoloLens.Afin de faire décoller son projet, Microsoft a signé quelques partenariats pour les HoloLens, avec notamment Lowe, Stryker, Audi ou encore la NASA. Peut-être que le plus impressionnant est le potentiel des HoloLens en dehors du jeu et du divertissement. En fait, Microsoft a invité deux médecins sur scène juste pour montrer comment le dispositif peut être utilisé pour « enseigner la médecine ». En effet, la capacité de réaliser des expériences dans les salles d’opération pourrait bien être un must-have dans de telles situations.

Build 2016 : Microsoft commence à expédier ses HoloLens aux développeurs Bien que le développement soit en cours, ne vous attendez pas à avoir un casque HoloLens dans vos mains de sitôt. Ceci est la première étape d’une route, qui va s’avérer très longue !Eh bien, voici une annonce que nous n’avions pas vu venir, et ce malgré les différentes fuites entourant Windows 10, et sa future itération connue jusqu’ici sous le nom de code Redstone, mais depuis quelques minutes comme l’Anniversary Update (qui sera disponible cet été).Annoncé par Microsoft à la BUILD 2016 aujourd’hui, le géant de Redmond apporte le très célèbre Bash shell du projet GNU pour Windows 10. Bash, acronyme de Bourne-Again shell, est depuis longtemps un standard sur de nombreux systèmes de distribution Linux et OS X, tandis que le terminal par défaut pour les développeurs sur Windows a été le propre Microsoft PowerShell. Évidemment, pour de nombreux développeurs, cela a été un véritable manque — bien qu’il a été porté sous Microsoft Windows par le projet Cygwin, cela restait une émulation.Plus important encore que de pousser le bash dans Windows, les développeurs vont également être en mesure d’écrire leurs scripts Bash.sh sur Windows (ou utiliser emacs pour modifier leur code). Microsoft a noté que cela va fonctionner grâce à un nouveau sous-système Linux sous Windows 10, sur lequel Microsoft a travaillé avec Canonical.

L’idée ici est clairement de positionner Windows 10 comme un meilleur système d’exploitation pour les développeurs qui veulent cibler d’autres plates-formes en dehors du propre écosystème Microsoft. En vertu de son nouveau PDG, Satya Nadella, la société a rapidement adopté l’idée de vouloir cibler tous les développeurs et les plates-formes — pas seulement son propre écosystème.En effet, voir Microsoft se rapprocher d’un système d’exploitation rival comme Linux était impensable il y a seulement quelques années. Aujourd’hui, la société a fait tomber les frontières, et propose désormais le support de Linux sur Azure, tout en ouvrant le code source de nombreuses de ses technologies. Et, la firme va jusqu’à proposer sa très célèbre plate-forme SQL Server sous Linux.Malheureusement, il faudra patienter pour en profiter. Le Bash arrivera dans le cadre de la Windows 10 Anniversary Update cet été. Néanmoins, rassurez-vous, elle sera disponible à tous les membres du programme Windows Insider avant cela.Microsoft a annoncé aujourd’hui la prochaine mise à jour majeure de Windows 10 lors de sa conférence dédiée aux développeurs, la BUILD 2016, à San Francisco. La « Windows 10 Anniversary Update » est prévue d’arriver vous l’avez deviné — pour l’anniversaire des un an du lancement de Windows 10, soit au plus tard cet été. Pour rappel, Windows 10 a été lancé le 29 juillet, de sorte que ce sera probablement la date de sortie de l’OS.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 14-09-2017 à 05h05


Historique : 14-09-2017
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 11-07-2016 à 05h33 | Mis à jour le 18-11-2017 à 03h43 | Note : Pas de note