Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

DOVENDOSI

Batteries d’ordinateur portable Asus | Replacement batterie pour Asus - batterie-portable-asus.com
Contacter l'auteur de ce blog

5 DERNIERS ARTICLES
- Battery for Lenovo IdeaPad S10-3 0647-29U
- Battery for Dell Latitude E5530
- Battery for Samsung AA-PB2NX6W
- Batterie pour ASUS A31-B43
- Akku für Dell Latitude E5420 ATG
Sommaire

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
010203040506
07080910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
<< Août >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter dovendosi à vos favoris
 Akku für Toshiba PA3635U-1BRS Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Forscher der University of Washington in Seattle haben ein Handy entwickelt, das keinen Akku benötigt und dennoch Telefonate ermöglicht. Das kleine Gerät, dessen Prototyp momentan eine Platine ist, hat einen Strombedarf von nur 3,5 Mikrowatt. Die Energie wird sowohl durch ein nur reiskorngroßes Solarmodul aufgenommen als auch durch eine Basisstation, die die Stromversorgung durch Radiosignale bis zu einer Reichweite von zehn Metern sicherstellt.

Die Technologie der Basisstation ließe sich den Forschern zufolge leicht in jede Mobilfunkbasisstation und in Router einbauen, so dass eine flächendeckende Stromversorgung von Handys gesichert sein könnte. Um den Energiebedarf des Handys so niedrig zu halten, mussten die Wissenschaftler bei der Art und Weise, wie Sprache übertragen wird, umdenken. Anstatt das analoge Sprachsignal in ein digitales umzuwandeln und dieses zu übertragen, wird die Sprache mit Hilfe des Mikros in Vibrationen erfasst.

Sprache wird über Radiosignale übertragen
Diese Schwingungen werden anschließend von einer Antenne in Veränderungen eines Radiosignals umgewandelt und über die Basisstation übertragen. Dafür nutzen die Forscher Skype und können auf diese Weise Telefonate führen, Daten übertragen und Anrufe halten. Aktuell müssen Nutzer noch manuell zwischen Senden und Empfangen umschalten, in etwa wie bei einem Funkgerät.

Das batterielose Handy wurde mit Standardteilen hergestellt, die Herausforderung dürfte die Basisstation sein. Die maximale Entfernung des Handys zur Basis kann die angegebenen zehn Meter überschreiten: Dank des Solarmoduls konnten die Wissenschaftler in ihren Versuchen den Abstand auf mehr als 15 Meter erhöhen. Außerhalb dieser Reichweite funktioniert das Handy nicht.

Als Nächstes wollen die Forscher die Entfernung zwischen Handy und Basisstation weiter erhöhen und die Konversationen verschlüsseln. Zudem soll in späteren Modellen auch Videotelefonie möglich sein, dafür soll eines der kommenden batterielosen Handys auch einen Bildschirm haben.

Eigentlich hat das kürzlich veröffentlichte System-Update 3.0.1 für die Nintendo Switch etwaige Probleme mit der Akku-Anzeige behoben. Einige User beklagen sich aber immer noch über eine fehlerhafte Darstellung der verbleibenden Batterielaufzeit, sodass sich Nintendo nun selbst zu Wort meldet.

Demnach rät euch Nintendo, den Akku komplett zu entleeren und wieder vollständig aufzuladen - und das sechs mal hintereinander. Dadurch wird die Batterie neu kalibriert.

Die zweite Generation des Elektroautos wird mit einem sogenannten E-Pedal ausgestattet. Auf Knopfdruck wird aus dem einfachen Gaspedal mithilfe der Rekuperationsleistung des Elektromotors auch eine Bremse.

Aufgrund eines deutlich höheren Wirkungsgrades soll es nun möglich sein, das Fahrzeug mit nur einem Pedal zu beschleunigen, zu bremsen und anzuhalten. Die Verzögerung ist hoch genug, um die Bremslichter des Elektroautos aufleuchten zu lassen.

Elektromotor verzögert bis zum Stillstand
Das Besondere ist laut Nissan, dass die Bremswirkung auch auf hügeligen Strecken – bergauf oder bergab – bis zum Stillstand des Fahrzeugs funktioniert. Der Nissan Leaf fährt erst wieder bei einem Tritt auf das E-Pedal los. So sollen vor allem bei dichtem Verkehr bis zu 90 Prozent mit nur einem Pedal gefahren werden können, ohne auf das noch vorhandene Bremspedal wechseln zu müssen. Daher bezeichnet Nissan das E-Pedal auch als Fahrassistenzsystem.

Der Nissan Leaf war das erste in Großserie gefertigte Elektrofahrzeug und ist mit 277.000 verkauften Einheiten immer noch das meistverkaufte Elektroauto der Welt.

Eine Unaufmerksamkeit des Fahrers und eine Verkettung tragischer Umstände haben vor einem Monat zu dem verheerenden Busunfall auf der A9 mit 18 Toten geführt. Wie Polizei und Staatsanwaltschaft am Mittwoch in Hof mitteilten, war der Fahrer des Busses dabei der alleinige Unfallverantwortliche.
Bus fährt auf Anhänger auf

Nach Angaben von Staatsanwalt Jochen Götz fuhr der 55-Jährige mit seinem Reisebus in Folge einer Unaufmerksamkeit an einem Stauende auf den Anhänger eines vorausfahrenden Lastwagens auf. Während der Lkw von 80 auf 28 Kilometer pro Stunde abgebremst habe, fuhr der Bus den Ermittlungsergebnissen zufolge mit 60 bis 70 Stundenkilometer auf den Lkw-Hänger auf. Ein Grund für die Unaufmerksamkeit lasse sich nicht mehr aufklären, hieß es. Fest stehe aber, dass der Busfahrer noch zu bremsen und nach rechts auszuweichen versuchte.

Das Ausweichmanöver wiederum hatte laut den Ermittlungen allerdings zur Folge, dass die Zusammenstoßfläche von Bus und Anhänger lediglich noch 60 Zentimeter betrug. Diese kleine Fläche habe aber wegen des massiven Aufpralls dazu geführt, dass die Front des Busses etwa 1,50 bis zwei Meter nach hinten geschoben worden sei. Dabei wurde der Busfahrer schwer verletzt auf seinem Fahrersitz eingeklemmt und konnte nicht dabei helfen, Businsassen zu retten - was zunächst spekuliert wurde.

Das starke Zusammenschieben der Front des Busses hatte weitere verheerende Folgen: Laut dem Ermittlerbericht befanden sich nämlich hinter der Kollisionsstelle außer den Drucklufttanks auch die Batterie samt Elektrik sowie der mit 300 Litern Treibstoff befüllte Zusatztank.

Ein Foto, das am 02.08.2017 auf einer Pressekonferenz von Verkehrspolizeiinspektion und die Staatsanwaltschaft in Hof (Bayern) gezeigt wird, stellt dar, wie die Batterien und der Zusatzkraftstofftank im verunglückten Bus auf A9 verbaut waren.
Die räumliche Nähe von Batterien und Zusatztank hinter der Aufprallfläche war eine weitere Voraussetzung für die verheerende Explosion.
Bildrechte: dpa
Laut den Ermittlern kam es bei Batterie und Elektrik in der Folge zu Kurzschlüssen mit extrem heißen Lichtbögen. Gleichzeitig sei der Zusatztank zerplatzt, der Treibstoff habe sich unmittelbar entzündet. Das Feuer sei durch die entweichende Druckluft aus den Drucklufttanks noch zusätzlich angefacht worden. Da der Bus durch den Unfall aufgerissen worden sei, habe sich Rauch und Feuer schlagartig im Innenraum ausbreiten können.

Zusätzlich verschlimmerte sich die Situation den Angaben zufolge noch dadurch, dass der Bus weiterrollte und der auslaufende, brennende Treibstoff von unten so das gesamte Fahrzeug in Brand setzen konnte. Außerdem habe sich durch das Öffnen der Türen und das Zerschlagen der Fenster zur Rettung der Insassen das Feuer noch schneller ausgebreitet.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-08-2017 à 04h30

 Batterie pour ASUS N53JQ Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Microsoft rapporte avoir eu « une forte demande », et elle a obtenu « une réelle satisfaction parmi ses clients » concernant la Surface 3, et que le dispositif représente apparemment un peu plus d’un cinquième de toutes les Surface vendues. Autrement dit, les faibles ventes ne semblent pas être la raison pour laquelle elle est abandonnée.À certains égards, le modèle d’entrée de gamme [Surface 3] est le plus attrayant, notamment concernant son prix, disait-on lorsque la tablette a été lancée. Microsoft aura très certainement envie de répéter cette formule (bon rapport qualité-prix) avec la future génération de tablettes 2-en-1.Outre la Surface 3, les stocks concernant le tracker d’activité Microsoft Band 2 sont également très faibles, mais jusqu’à présent, la société est restée discrète. Elle n’a pas évoqué l’arrêt de la production, ou le remplaçant de ce dispositif. Si Microsoft attend de libérer sa seconde mise à jour majeure de Windows 10 pour lancer ses nouveaux produits, alors nous pourrions attendre un petit moment…

Voici une preuve que vous n’êtes pas obligé de rester dans le secteur de la téléphonie mobile juste parce que vous avez commencé à lancer un smartphone. En effet, un géant chinois diversifie une fois de plus sa gamme de produits. Cette fois, Xiaomi a publié un vélo électrique pliable QiCycle, qui est idéal pour les rues exiguës et surpeuplées des villes chinoises.Cette dernière annonce montre que Xiaomi continue à montrer ses capacités à ne pas sortir que des smartphones. Jusqu’à présent, la société a fait ses débuts dans le secteur du high-tech, offrant un bon nombre d’objets connectés, allant des purificateurs d’air, aux objets portables (wearables), aux cuiseurs à riz, et aux bouilloires. Mais, le vélo, qui est en vente pour un prix étonnamment abordable de 450 dollars, peut être encore plus utile.Dans le cadre de l’écosystème Mi de Xiaomi, le vélo QiCycle vous permettra de vous déplacer sans pédaler pendant 45 kilomètres sur une batterie complètement chargée, et est livré avec sa propre application autonome. Grâce aux données transférées sur votre smartphone, vous serez en mesure de garder un œil sur la distance, la vitesse, la localisation GPS, les calories brûlées, et plus encore.

Et, afin de rester fidèle au reste de la gamme de produits de Xiaomi, ce vélo est assez malin. Il dispose d’une méthode nommée IDbike Torque Measurement, qui emploie des capteurs pour optimiser votre production d’énergie. Cela signifie qu’une fois que vous avez défini votre vitesse désirée, le vélo va vous dire si vous devez pédaler ou non. Pourquoi forcer alors que ce n’est pas nécessaire !Du côté de la technique, sachez que Shimano équipe ce vélo. Et lorsque vous avez terminé votre balade, il suffit de plier le vélo, et le glisser sur votre épaule — après tout, il ne pèse que 14,5 kg.Actuellement uniquement vendu en Chine, Xiaomi est certainement bien placé pour conquérir un marché avide. La popularité et l’attrait des smartphones de Xiaomi semblent faire des merveilles pour la société. Et, étant donné la nécessité d’un vélo dans les rues congestionnées de Chine, le QiCycle vient probablement comme une innovation qui est la bienvenue.Si vous souhaitez Windows 10, mais que vous tergiversez encore, il est temps d’agir. À partir du 29 juillet, la mise à niveau gratuite de Windows 10 pour les utilisateurs sous Windows 7/8.1 ne sera plus gratuite. Autrement dit, cela signifie que Windows 10 vous coûtera au moins 135 euros.

Bien que cette information ne soit pas nouvelle, elle a été renforcée par le fait que Microsoft ait envoyé un communiqué au blog WinBeta. Un représentant de Microsoft a mentionné qu’après le 29 juillet, les utilisateurs pourront « acheter Windows 10 chez les revendeurs agréés, ainsi que sur le Microsoft Store ».Pour ceux qui l’ignorent malgré les nombreux articles et autres alertes en tout genre, Windows 10 est une mise à jour gratuite pour les utilisateurs sous Windows 7 et Windows 8, mais seulement jusqu’au 29 juillet. Et comme je l’ai précédemment souligné, Windows 7 ne recevra que des mises à jour de sécurité jusqu’en 2020. Donc, si vous souhaitez recevoir des mises à jour sans payer, vous allez devoir passer votre périphérique à Windows 10 dans les 34 jours qu’il vous reste.« Une fois que le périphérique est passé à Windows 10, nous allons continuer à le mettre à jour depuis Windows Update pendant la durée de prise en charge de l’appareil — sans frais », a indiqué le communiqué de Microsoft. « La meilleure façon d’obtenir Windows 10 est de le mettre à niveau gratuitement. Vous pouvez également acheter Windows 10 si vous décidez de ne pas mettre à niveau, ou si vous avez besoin de l’acheter pour d’autres raisons, comme l’installation sur un PC que vous venez de monter. Les prix de Windows 10 sont les mêmes que pour Windows 8.1 », précise la firme de Redmond.

À partir du 29 juillet, il faudra aller acheter Windows 10À partir du 29 juillet, il faudra aller acheter Windows 10 Après le 29 juillet, Windows 10 ce sera 135 ou 279 euros !Alors, quels sont les prix ? Windows 10 Famille coûte actuellement 135 euros, alors que Windows 10 Pro coûte 279 euros.Donc, si vous avez fermé toutes les fenêtres vous implorant d’installer Windows 10, et que vous envisagez de mettre à niveau votre périphérique ce weekend, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas difficile. Il suffit de trouver l’icône Windows 10 dans votre barre d’état de votre système, et de suivre les étapes. Dans le pire des cas, sachez que vous avez 30 jours pour revenir à votre ancien système d’exploitation, avec tous vos anciens paramètres. Et même si vous revenez à Windows 8 ou 7, vous avez encore réclamé votre mise à jour gratuite. Vous pouvez même télécharger gratuitement l’ISO de Windows 10, pour une utilisation future.Vous l’aurez compris, il n’y a vraiment aucune raison de ne pas mettre à jour votre périphérique, même si c’est temporaire. Quoi qu’il en soit, attention les jours défilent très vite !On dirait que la volonté d’avoir un deuxième écran qui correspondant à votre iMac pourrait bientôt ne plus l’être. Apple a mentionné vouloir arrêter le Thunderbolt Display, qui a fait les beaux jours de son site Web et de ses boutiques physiques depuis 2011.

Si le Thunderbolt Display continue d’être disponible à la fois sur le site d’Apple et les revendeurs d’Apple, une fois que sa disponibilité épuisée, cela marquera la fin de l’écran. Le Thunderbolt Display de 27 pouces a fait ses débuts en 2011, et a été apprécié pour sa capacité à relier différents périphériques à l’aide de sa connexion Thunderbolt. Cependant, sa résolution de 2 560 x 1 440 pixels, et sa caméra FaceTime HD faisaient défaut alors que la résolution 4K était la norme. Toujours en vente à 1 149 euros, aujourd’hui cet écran est obsolète, et bien trop cher.Actuellement, on ne sait pas pourquoi Apple abandonne son écran, mais certaines rumeurs suggèrent qu’Apple travaille sur un écran plus grand avec une résolution 5K. La pénurie de stocks avant la WWDC a également conduit certains à croire qu’Apple dévoilera une nouvelle itération à la conférence, mais aucune annonce n’a été faite.Un écran 5K serait certainement quelque chose d’impressionnant, et correspondrait à l’iMac 5K d’Apple. Il offrirait une résolution de 5 120 x 2 880 pixels, et pourrait aussi inclure des choses comme des ports USB-C et Thunderbolt 3, et aurait un design ressemblant aux derniers iMac de la firme. Si un tel écran est en cours d’élaboration, il pourrait être lancé avec la prochaine génération de MacBook Pro, attendu cet automne.

Pourtant, pour l’instant son remplaçant n’est pas connu, et il est possible qu’il n’y ait pas de confirmation de la part d’Apple avant sa disponibilité.Bien sûr, si vous êtes à la recherche d’un nouvel écran il n’y a pas qu’Apple. Il y a beaucoup d’écrans sur le marché qui offrent une excellente qualité d’image, dont beaucoup sont beaucoup moins chers que le Thunderbolt Display. Il faudra néanmoins passer par une autre boutique que celle d’Apple.Les dernières versions previews d’Android N n’ont pas apportées de réelles nouveautés, gardant les mêmes fonctionnalités et le même design introduit un peu plus tôt dans l’année. Mais, c’est peut-être parce que Google veut garder le meilleur pour la fin. En effet, Android N pourrait arriver avec quelques ajustements esthétiques, et notamment de nouveaux boutons de navigation.Android N est actuellement à la 4e version Developer Preview sur les 5 de prévues. Dès que la version Developer Preview 5 sera poussée aux développeurs, la version finale sera envoyée aux fabricants et aux opérateurs mobiles, qui, espérons-le, ne perdent pas de temps à pousser la mise à jour vers les périphériques dès lors que Google l’officialisera avec les appareils Nexus à l’automne.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-08-2017 à 05h14

 Batterie pour ASUS N53JQ Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Microsoft rapporte avoir eu « une forte demande », et elle a obtenu « une réelle satisfaction parmi ses clients » concernant la Surface 3, et que le dispositif représente apparemment un peu plus d’un cinquième de toutes les Surface vendues. Autrement dit, les faibles ventes ne semblent pas être la raison pour laquelle elle est abandonnée.À certains égards, le modèle d’entrée de gamme [Surface 3] est le plus attrayant, notamment concernant son prix, disait-on lorsque la tablette a été lancée. Microsoft aura très certainement envie de répéter cette formule (bon rapport qualité-prix) avec la future génération de tablettes 2-en-1.Outre la Surface 3, les stocks concernant le tracker d’activité Microsoft Band 2 sont également très faibles, mais jusqu’à présent, la société est restée discrète. Elle n’a pas évoqué l’arrêt de la production, ou le remplaçant de ce dispositif. Si Microsoft attend de libérer sa seconde mise à jour majeure de Windows 10 pour lancer ses nouveaux produits, alors nous pourrions attendre un petit moment…

Voici une preuve que vous n’êtes pas obligé de rester dans le secteur de la téléphonie mobile juste parce que vous avez commencé à lancer un smartphone. En effet, un géant chinois diversifie une fois de plus sa gamme de produits. Cette fois, Xiaomi a publié un vélo électrique pliable QiCycle, qui est idéal pour les rues exiguës et surpeuplées des villes chinoises.Cette dernière annonce montre que Xiaomi continue à montrer ses capacités à ne pas sortir que des smartphones. Jusqu’à présent, la société a fait ses débuts dans le secteur du high-tech, offrant un bon nombre d’objets connectés, allant des purificateurs d’air, aux objets portables (wearables), aux cuiseurs à riz, et aux bouilloires. Mais, le vélo, qui est en vente pour un prix étonnamment abordable de 450 dollars, peut être encore plus utile.Dans le cadre de l’écosystème Mi de Xiaomi, le vélo QiCycle vous permettra de vous déplacer sans pédaler pendant 45 kilomètres sur une batterie complètement chargée, et est livré avec sa propre application autonome. Grâce aux données transférées sur votre smartphone, vous serez en mesure de garder un œil sur la distance, la vitesse, la localisation GPS, les calories brûlées, et plus encore.

Et, afin de rester fidèle au reste de la gamme de produits de Xiaomi, ce vélo est assez malin. Il dispose d’une méthode nommée IDbike Torque Measurement, qui emploie des capteurs pour optimiser votre production d’énergie. Cela signifie qu’une fois que vous avez défini votre vitesse désirée, le vélo va vous dire si vous devez pédaler ou non. Pourquoi forcer alors que ce n’est pas nécessaire !Du côté de la technique, sachez que Shimano équipe ce vélo. Et lorsque vous avez terminé votre balade, il suffit de plier le vélo, et le glisser sur votre épaule — après tout, il ne pèse que 14,5 kg.Actuellement uniquement vendu en Chine, Xiaomi est certainement bien placé pour conquérir un marché avide. La popularité et l’attrait des smartphones de Xiaomi semblent faire des merveilles pour la société. Et, étant donné la nécessité d’un vélo dans les rues congestionnées de Chine, le QiCycle vient probablement comme une innovation qui est la bienvenue.Si vous souhaitez Windows 10, mais que vous tergiversez encore, il est temps d’agir. À partir du 29 juillet, la mise à niveau gratuite de Windows 10 pour les utilisateurs sous Windows 7/8.1 ne sera plus gratuite. Autrement dit, cela signifie que Windows 10 vous coûtera au moins 135 euros.

Bien que cette information ne soit pas nouvelle, elle a été renforcée par le fait que Microsoft ait envoyé un communiqué au blog WinBeta. Un représentant de Microsoft a mentionné qu’après le 29 juillet, les utilisateurs pourront « acheter Windows 10 chez les revendeurs agréés, ainsi que sur le Microsoft Store ».Pour ceux qui l’ignorent malgré les nombreux articles et autres alertes en tout genre, Windows 10 est une mise à jour gratuite pour les utilisateurs sous Windows 7 et Windows 8, mais seulement jusqu’au 29 juillet. Et comme je l’ai précédemment souligné, Windows 7 ne recevra que des mises à jour de sécurité jusqu’en 2020. Donc, si vous souhaitez recevoir des mises à jour sans payer, vous allez devoir passer votre périphérique à Windows 10 dans les 34 jours qu’il vous reste.« Une fois que le périphérique est passé à Windows 10, nous allons continuer à le mettre à jour depuis Windows Update pendant la durée de prise en charge de l’appareil — sans frais », a indiqué le communiqué de Microsoft. « La meilleure façon d’obtenir Windows 10 est de le mettre à niveau gratuitement. Vous pouvez également acheter Windows 10 si vous décidez de ne pas mettre à niveau, ou si vous avez besoin de l’acheter pour d’autres raisons, comme l’installation sur un PC que vous venez de monter. Les prix de Windows 10 sont les mêmes que pour Windows 8.1 », précise la firme de Redmond.

À partir du 29 juillet, il faudra aller acheter Windows 10À partir du 29 juillet, il faudra aller acheter Windows 10 Après le 29 juillet, Windows 10 ce sera 135 ou 279 euros !Alors, quels sont les prix ? Windows 10 Famille coûte actuellement 135 euros, alors que Windows 10 Pro coûte 279 euros.Donc, si vous avez fermé toutes les fenêtres vous implorant d’installer Windows 10, et que vous envisagez de mettre à niveau votre périphérique ce weekend, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas difficile. Il suffit de trouver l’icône Windows 10 dans votre barre d’état de votre système, et de suivre les étapes. Dans le pire des cas, sachez que vous avez 30 jours pour revenir à votre ancien système d’exploitation, avec tous vos anciens paramètres. Et même si vous revenez à Windows 8 ou 7, vous avez encore réclamé votre mise à jour gratuite. Vous pouvez même télécharger gratuitement l’ISO de Windows 10, pour une utilisation future.Vous l’aurez compris, il n’y a vraiment aucune raison de ne pas mettre à jour votre périphérique, même si c’est temporaire. Quoi qu’il en soit, attention les jours défilent très vite !On dirait que la volonté d’avoir un deuxième écran qui correspondant à votre iMac pourrait bientôt ne plus l’être. Apple a mentionné vouloir arrêter le Thunderbolt Display, qui a fait les beaux jours de son site Web et de ses boutiques physiques depuis 2011.

Si le Thunderbolt Display continue d’être disponible à la fois sur le site d’Apple et les revendeurs d’Apple, une fois que sa disponibilité épuisée, cela marquera la fin de l’écran. Le Thunderbolt Display de 27 pouces a fait ses débuts en 2011, et a été apprécié pour sa capacité à relier différents périphériques à l’aide de sa connexion Thunderbolt. Cependant, sa résolution de 2 560 x 1 440 pixels, et sa caméra FaceTime HD faisaient défaut alors que la résolution 4K était la norme. Toujours en vente à 1 149 euros, aujourd’hui cet écran est obsolète, et bien trop cher.Actuellement, on ne sait pas pourquoi Apple abandonne son écran, mais certaines rumeurs suggèrent qu’Apple travaille sur un écran plus grand avec une résolution 5K. La pénurie de stocks avant la WWDC a également conduit certains à croire qu’Apple dévoilera une nouvelle itération à la conférence, mais aucune annonce n’a été faite.Un écran 5K serait certainement quelque chose d’impressionnant, et correspondrait à l’iMac 5K d’Apple. Il offrirait une résolution de 5 120 x 2 880 pixels, et pourrait aussi inclure des choses comme des ports USB-C et Thunderbolt 3, et aurait un design ressemblant aux derniers iMac de la firme. Si un tel écran est en cours d’élaboration, il pourrait être lancé avec la prochaine génération de MacBook Pro, attendu cet automne.

Pourtant, pour l’instant son remplaçant n’est pas connu, et il est possible qu’il n’y ait pas de confirmation de la part d’Apple avant sa disponibilité.Bien sûr, si vous êtes à la recherche d’un nouvel écran il n’y a pas qu’Apple. Il y a beaucoup d’écrans sur le marché qui offrent une excellente qualité d’image, dont beaucoup sont beaucoup moins chers que le Thunderbolt Display. Il faudra néanmoins passer par une autre boutique que celle d’Apple.Les dernières versions previews d’Android N n’ont pas apportées de réelles nouveautés, gardant les mêmes fonctionnalités et le même design introduit un peu plus tôt dans l’année. Mais, c’est peut-être parce que Google veut garder le meilleur pour la fin. En effet, Android N pourrait arriver avec quelques ajustements esthétiques, et notamment de nouveaux boutons de navigation.Android N est actuellement à la 4e version Developer Preview sur les 5 de prévues. Dès que la version Developer Preview 5 sera poussée aux développeurs, la version finale sera envoyée aux fabricants et aux opérateurs mobiles, qui, espérons-le, ne perdent pas de temps à pousser la mise à jour vers les périphériques dès lors que Google l’officialisera avec les appareils Nexus à l’automne.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-08-2017 à 05h15

 Battery for SAMSUNG RV420E Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

The Surface Book has a decent chance of becoming a successful device in its own right, and not purely as an accelerant for new W10 form factors – though that will be a double-edged sword for Microsoft, whose PC partners still have to pay for Windows licences for larger gadgets, and which have Chrome and Linux alternatives in their sights too, if they feel squeezed out of the post-PC segment. On the other hand, a successful Surface could help keep Windows relevant and in-demand, proving to the OEMs that there is still a good reason to stay loyal to the old platform.The situation is very different for the Lumia smartphones, which are not defending a dominant position, like Surface, but struggling with single-digit market share and no obvious role in life except to ensure that W10 options are available across all form factors.The first Lumia smartphones designed specifically for Windows 10 made their debut with all the genuinely strong attributes of former Nokia products - the innovative Windows Phone user interface, now the basis of the whole W10 experience: the top class imaging. But they launched without US carrier support and with the usual challenge of a far smaller apps base than Android or iOS.

Since Nadella slashed into the former Nokia business and pulled smartphone activities back to fewer models and markets, the main focus is the enterprise space, and the idea that W10 smartphones can be companions to their more successful tablet and PC stablemates – an argument often used by Apple, of course, which believes that adoption of one of its devices nearly always leads to the uptake of others. It is a cornerstone of the W10 strategy – and another borrowing from Apple – that the new Microsoft OS should do the same, providing a sufficiently enticing user experience for customers to want it on all their screens, and offering the simplicity of a single set of apps and interfaces on each one.These devices promise to fuel even more enthusiasm and opportunity for the entire Windows ecosystem, claimed Nadella in a statement, while devices chief Panos Panay went further, claiming that the W10 handset would be a natural extension of the huge in-stalled base for the operating system on other products.Now, we want to put Windows in your pocket, he said. 110 million people using Windows 10 right now. If you haven't thought about these phones, wake up! Spend a minute, with the universal apps coming. 110 million users in eight weeks - the opportunity is unbelievable.

Microsoft has been gradually moving towards a unified experience across all screens, building on the Universal Apps platform that first appeared in Windows 8. Facebook, Instagram and Uber were among those announcing Universal Apps which work in the same way across different W10 devices. Also, with a new Display Dock, users can connect a Lumia to a monitor, keyboard and mouse, turning the smartphone into a small desktop PC.Like Apple again, Microsoft has announced a flagship smartphone in two screen sizes. Both the 5.2-inch Lumia 950 and 5.7-inch Lumia 950 XL have 20-megapixel cameras with high level imaging functionality (a key Nokia strength), including 4K UHD video capture. The handsets run on Snapdragon 808 and 810 processor and cost $549 and $649 respectively. They are due to go on sale in November.Pumped up by a (claimed) $1bn in profit in 2015, Chinese phone-maker Xiaomi will start selling Linux laptops early next year, according to a report.DigiTimes suggests that two models will be built by contract manufacturers, Inventec and Compal, and feature 12.5 inch and 13.3 inch displays.According to the trade paper, Xiaomi has been tapping up Lenovo executives aggressively to manage the new laptop venture.

The consumer electronics upstart is best known for selling smartphones at cost, or close to cost price, a strategy that allowed it grab the No.3 spot in vendor market share worldwide.It's currently slipped to No 5, and Huawei has clawed back top spot in the PRC in the most recent quarter.Xiaomi already produces a curious mix of white goods, networking kit and consumer electronics, ranging from an air humidifier to routers, TVs, and a fitness band. So why not?There's no indication that Xiaomi will impact Western buyers, but as we've seen with phones, the volumes generated in the highly competitive Chinese market can have a dramatic impact. Popular apps like Facebook and WhatsApp, combined with weaknesses in LTE protocols, could help spooks or attackers locate users, a group of German and Finnish researchers have found.The problem, however, isn't the apps, but the network protocols they use. The work, here at Arxiv, details how LTE protocols can be attacked to deny service to a target's device; and how the network can be persuaded to leak device locations.The location problem is this: the social apps – and other applications, like Voice over LTE – generate broadcast “paging” messages from the network to the device, and the supposedly-anonymous Global Unique Temporary ID given to devices by the network lasts so long (up to three days) that it's easy to de-anonymise devices.

Those messages have always existed, but as the group writes here, in the 3G world the broadcasts covered areas of 100 km2, which isn't so useful for tracking a user.The designers of LTE wanted better user location, so broadcast activity is now confined to the much-more-snoopable 2 km2 – and building kit to sniff all the broadcast messages a network transmits is relatively easy. The boffins needed only a laptop running open-source LTE baseband software, and a suitable software-defined radio card.In Facebook, the paging messages are triggered by incoming messages, and in WhatsApp, they're generated to tell you that the other person in a conversation is typing. Since the broadcast message only reaches the cell you're connected to, watching those broadcasts gives an attacker your location within that cell.The other key to the location attack is to get the network to leak a user's IMSI, but the authors say there are a variety of existing attacks that will do this. With IMSI and user presence in hand, it's then easy to refine location to a much finer degree, by getting users to log into a rogue cell (think “Stingray”).

Luckily, the authors note, the fix for the location tracking bug should be easy enough for operators: if they cycle GUTIs often enough (a pain in the neck if operators have to comply with data retention, but there you go), it becomes impossible to associate paging messages with a specific individual.The over-the-air denial-of-service attacks the paper presents are based on LTE network signalling messages that aren't protected – “Tracking Area Update” (TAU) messages.Because LTE devices don't check the integrity of these messages, the messages can be sent from a rogue access point to force downgrade or deny services either to a specific device, or all devices in reach of the attacker.The DoS attacks are a much thornier problem: forcing authentication of all the network messages requires at least infrastructure upgrades, and in some cases, new LTE protocols. Powerful malware with speculative National Security Agency (NSA) links has infected the private laptop of Germany's secretary of state in the Federal Chancellery, according to reports by national news digger Der Spiegel.The Regin-derived malware in question is thought to be a plugin dubbed Qwerty, used in the NSA's WarriorPride framework.

That connection is based on Snowden documents and deep technical analysis that also shows Regin bears links to the infamous Stuxnet malware and spin-offs Flame and Duqu, as well as the long-running and truly advanced Equation hacking group which has operated for some 15 years and infected hundreds of targets.The current Chancellery chief is Peter Altmaier, who has held office since 2013. The Chancellery is charged with assisting the German Chancellor, presently Mrs Angela Merkel.Der Spiegel does not specify who was in the seat when the attacks occurred but says the compromise was discovered in 2014.Germany's federal prosecutor's office is investigating the attacks but has not provided a timeline for the probe.News of the alleged infection comes after the country's former Attorney General Harald Range dropped a probe into the alleged tapping of Chancellor Merkel's mobile phone revealed in October 2013.Merkel was also thought to be the first of multiple German Government officials to be compromised by Russian-based actors who used her computer to spread a trojan thought to have ultimately infected some 20,000 systems.

Windows 10 has its benefits but not everyone is willing to stomach the force-fed upgrade. This week a Reg hack found out the hard way that latest Microsoft OS had knackered his laptop's mic and webcam, preventing him from using Skype properly.Microsoft says users who have selected the do not notify me again option or who have manually disabled notifications through registry key settings will not see the update, as will those who have previously uninstalled Windows 10, have had a failed installation, or don't have PCs that can support the new OS.This comes as Microsoft has been widely criticized for forcing the Windows 10 upgrade on folks and popping up migration screens at wildly inappropriate times. It's hoped that after the free period is over, and you'll have to pay for Windows 10, Microsoft will dial down its efforts to cram its software onto people's machines. A West Midlands man who bought gun parts on the so-called Dark Web has been sentenced to 10 months in prison.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-08-2017 à 05h36

 Battery for SAMSUNG RV420E Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

The Surface Book has a decent chance of becoming a successful device in its own right, and not purely as an accelerant for new W10 form factors – though that will be a double-edged sword for Microsoft, whose PC partners still have to pay for Windows licences for larger gadgets, and which have Chrome and Linux alternatives in their sights too, if they feel squeezed out of the post-PC segment. On the other hand, a successful Surface could help keep Windows relevant and in-demand, proving to the OEMs that there is still a good reason to stay loyal to the old platform.The situation is very different for the Lumia smartphones, which are not defending a dominant position, like Surface, but struggling with single-digit market share and no obvious role in life except to ensure that W10 options are available across all form factors.The first Lumia smartphones designed specifically for Windows 10 made their debut with all the genuinely strong attributes of former Nokia products - the innovative Windows Phone user interface, now the basis of the whole W10 experience: the top class imaging. But they launched without US carrier support and with the usual challenge of a far smaller apps base than Android or iOS.

Since Nadella slashed into the former Nokia business and pulled smartphone activities back to fewer models and markets, the main focus is the enterprise space, and the idea that W10 smartphones can be companions to their more successful tablet and PC stablemates – an argument often used by Apple, of course, which believes that adoption of one of its devices nearly always leads to the uptake of others. It is a cornerstone of the W10 strategy – and another borrowing from Apple – that the new Microsoft OS should do the same, providing a sufficiently enticing user experience for customers to want it on all their screens, and offering the simplicity of a single set of apps and interfaces on each one.These devices promise to fuel even more enthusiasm and opportunity for the entire Windows ecosystem, claimed Nadella in a statement, while devices chief Panos Panay went further, claiming that the W10 handset would be a natural extension of the huge in-stalled base for the operating system on other products.Now, we want to put Windows in your pocket, he said. 110 million people using Windows 10 right now. If you haven't thought about these phones, wake up! Spend a minute, with the universal apps coming. 110 million users in eight weeks - the opportunity is unbelievable.

Microsoft has been gradually moving towards a unified experience across all screens, building on the Universal Apps platform that first appeared in Windows 8. Facebook, Instagram and Uber were among those announcing Universal Apps which work in the same way across different W10 devices. Also, with a new Display Dock, users can connect a Lumia to a monitor, keyboard and mouse, turning the smartphone into a small desktop PC.Like Apple again, Microsoft has announced a flagship smartphone in two screen sizes. Both the 5.2-inch Lumia 950 and 5.7-inch Lumia 950 XL have 20-megapixel cameras with high level imaging functionality (a key Nokia strength), including 4K UHD video capture. The handsets run on Snapdragon 808 and 810 processor and cost $549 and $649 respectively. They are due to go on sale in November.Pumped up by a (claimed) $1bn in profit in 2015, Chinese phone-maker Xiaomi will start selling Linux laptops early next year, according to a report.DigiTimes suggests that two models will be built by contract manufacturers, Inventec and Compal, and feature 12.5 inch and 13.3 inch displays.According to the trade paper, Xiaomi has been tapping up Lenovo executives aggressively to manage the new laptop venture.

The consumer electronics upstart is best known for selling smartphones at cost, or close to cost price, a strategy that allowed it grab the No.3 spot in vendor market share worldwide.It's currently slipped to No 5, and Huawei has clawed back top spot in the PRC in the most recent quarter.Xiaomi already produces a curious mix of white goods, networking kit and consumer electronics, ranging from an air humidifier to routers, TVs, and a fitness band. So why not?There's no indication that Xiaomi will impact Western buyers, but as we've seen with phones, the volumes generated in the highly competitive Chinese market can have a dramatic impact. Popular apps like Facebook and WhatsApp, combined with weaknesses in LTE protocols, could help spooks or attackers locate users, a group of German and Finnish researchers have found.The problem, however, isn't the apps, but the network protocols they use. The work, here at Arxiv, details how LTE protocols can be attacked to deny service to a target's device; and how the network can be persuaded to leak device locations.The location problem is this: the social apps – and other applications, like Voice over LTE – generate broadcast “paging” messages from the network to the device, and the supposedly-anonymous Global Unique Temporary ID given to devices by the network lasts so long (up to three days) that it's easy to de-anonymise devices.

Those messages have always existed, but as the group writes here, in the 3G world the broadcasts covered areas of 100 km2, which isn't so useful for tracking a user.The designers of LTE wanted better user location, so broadcast activity is now confined to the much-more-snoopable 2 km2 – and building kit to sniff all the broadcast messages a network transmits is relatively easy. The boffins needed only a laptop running open-source LTE baseband software, and a suitable software-defined radio card.In Facebook, the paging messages are triggered by incoming messages, and in WhatsApp, they're generated to tell you that the other person in a conversation is typing. Since the broadcast message only reaches the cell you're connected to, watching those broadcasts gives an attacker your location within that cell.The other key to the location attack is to get the network to leak a user's IMSI, but the authors say there are a variety of existing attacks that will do this. With IMSI and user presence in hand, it's then easy to refine location to a much finer degree, by getting users to log into a rogue cell (think “Stingray”).

Luckily, the authors note, the fix for the location tracking bug should be easy enough for operators: if they cycle GUTIs often enough (a pain in the neck if operators have to comply with data retention, but there you go), it becomes impossible to associate paging messages with a specific individual.The over-the-air denial-of-service attacks the paper presents are based on LTE network signalling messages that aren't protected – “Tracking Area Update” (TAU) messages.Because LTE devices don't check the integrity of these messages, the messages can be sent from a rogue access point to force downgrade or deny services either to a specific device, or all devices in reach of the attacker.The DoS attacks are a much thornier problem: forcing authentication of all the network messages requires at least infrastructure upgrades, and in some cases, new LTE protocols. Powerful malware with speculative National Security Agency (NSA) links has infected the private laptop of Germany's secretary of state in the Federal Chancellery, according to reports by national news digger Der Spiegel.The Regin-derived malware in question is thought to be a plugin dubbed Qwerty, used in the NSA's WarriorPride framework.

That connection is based on Snowden documents and deep technical analysis that also shows Regin bears links to the infamous Stuxnet malware and spin-offs Flame and Duqu, as well as the long-running and truly advanced Equation hacking group which has operated for some 15 years and infected hundreds of targets.The current Chancellery chief is Peter Altmaier, who has held office since 2013. The Chancellery is charged with assisting the German Chancellor, presently Mrs Angela Merkel.Der Spiegel does not specify who was in the seat when the attacks occurred but says the compromise was discovered in 2014.Germany's federal prosecutor's office is investigating the attacks but has not provided a timeline for the probe.News of the alleged infection comes after the country's former Attorney General Harald Range dropped a probe into the alleged tapping of Chancellor Merkel's mobile phone revealed in October 2013.Merkel was also thought to be the first of multiple German Government officials to be compromised by Russian-based actors who used her computer to spread a trojan thought to have ultimately infected some 20,000 systems.

Windows 10 has its benefits but not everyone is willing to stomach the force-fed upgrade. This week a Reg hack found out the hard way that latest Microsoft OS had knackered his laptop's mic and webcam, preventing him from using Skype properly.Microsoft says users who have selected the do not notify me again option or who have manually disabled notifications through registry key settings will not see the update, as will those who have previously uninstalled Windows 10, have had a failed installation, or don't have PCs that can support the new OS.This comes as Microsoft has been widely criticized for forcing the Windows 10 upgrade on folks and popping up migration screens at wildly inappropriate times. It's hoped that after the free period is over, and you'll have to pay for Windows 10, Microsoft will dial down its efforts to cram its software onto people's machines. A West Midlands man who bought gun parts on the so-called Dark Web has been sentenced to 10 months in prison.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 04-08-2017 à 05h37


Historique : 04-08-2017
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 11-07-2016 à 05h33 | Mis à jour le 22-08-2017 à 06h51 | Note : Pas de note