Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

DOVENDOSI

Batteries d’ordinateur portable Asus | Replacement batterie pour Asus - batterie-portable-asus.com
Contacter l'auteur de ce blog

5 DERNIERS ARTICLES
- Battery for Lenovo IdeaPad S10-3 0647-29U
- Battery for Dell Latitude E5530
- Battery for Samsung AA-PB2NX6W
- Batterie pour ASUS A31-B43
- Akku für Dell Latitude E5420 ATG
Sommaire

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
010203040506
07080910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
<< Août >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter dovendosi à vos favoris
 Batterie Asus Eee PC 901 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Pour Zoe, l'iPad Pro regorge d'atouts, à commencer par son prix « bien moins cher qu'une Cintiq de Wacom ». Il est vrai qu'à 15 ans, on se contente souvent d'une petite Intuos (comptez une centaine d'euros) associée à son Mac... à condition d'avoir déjà l'ordinateur. La jeune femme adore aussi son faible encombrement « ça me permet de dessiner partout en dehors de la maison, là où je trouve mon inspiration ». Autre anecdote amusante, le Pencil lui a évité d'avoir des crampes ! « Je ne sais pas par quel miracle c'est possible, je sais juste qu'avec un crayon classique, j'ai des douleurs terribles après avoir dessiné trop longtemps. Le fait que ça n'arrive pas avec le Pencil est vraiment notable, car cela signifie que je peux dessiner des heures sans avoir à me plaindre. » Lorsque nous avions fait essayer le Pencil à différents illustrateurs, tous étaient unanimes sur la question : le crayon est particulièrement bien équilibré et extrêmement agréable à tenir en mains.

Totalement fan de ProCreate, notre chère Zoe a publié quantité d'exemples de dessins sur son blog d'artiste, dont certains sont particulièrement réussis :
HP a lancé une vaste campagne de rappel qui concerne un grand nombre de ses ordinateurs portables. En cause, de potentiels problèmes de surchauffe de ses batteries qui peuvent prendre feu ou entraîner des brûlures.Les produits concernés sont ceux vendus entre mars 2013 et août 2015 et dont les codes (au dos du portable) commencent par 6BZLU, 6CGFK, 6CGFQ, 6CZMB, 6DEMA, 6DEMH, 6DGAL et 6EBVA, comme le précise HP dans son communiqué. Il peut s'agir des modèles suivants :
Si vous avez un doute concernant votre PC portable, vous pouvez vérifier s'il est concerné en renseignant cette page. Vous pouvez aussi profiter de l'utilitaire mis à disposition par HP pour vous en assurer.Si votre portable dispose d'une batterie défectueuse, HP vous enverra alors un nouveau modèle, et vous pourrez recycler l'ancien, puisque le constructeur n'a, visiblement, pas prévu de procédure de retour.
Hewlett-Packard vient d'annoncer le lancement d'un programme volontaire de rappel de certaines batteries d'ordinateurs portables. Ces batteries sont susceptibles de surchauffer, et exposent les clients à un risque d'incendie et de brûlures.

HP vient de lancer une vaste opération de rappel de batteries d'ordinateurs défectueuses et qui présentent de graves risques pour les utilisateurs. Vendues entre mars 2013 et août 2015, ces batteries peuvent surchauffer et causer brûlures et départs de feux.Tous les ordinateurs vendus durant cette période ne sont pas concernés, mais HP conseille vivement à tous ses clients de ne plus utiliser leur ordinateur sur batterie mais sur secteur, et de vérifier l'état de leur matériel grâce à un programme spécifique téléchargeable ou via un formulaire à remplir en ligne.Avez-vous déjà manqué de batterie dans un moment crucial ? Cela ne vous arrivera plus avec la dernière innovation de la marque de vêtements Baubax sur ses vestes. Équipées d’une technologie de chargement sans fil, elles vous permettent de charger vos appareils sans aucune intervention.

La marque Baubax est principalement connue pour son projet de veste de voyage qui est actuellement le 5e objet le plus financé sur la plateforme de financement participatif Kickstarter. Il s’agit d’une veste qui dispose d’une poche pour chaque appareil, du smartphone à la tablette. Elle permet également de stocker des boissons, des écouteurs, des batteries supplémentaires, des lunettes, etc.Deux personnes portent des vestes de la marque Baubax.
De plus, le col dispose d’un oreiller mobile et la capuche est équipée d’un masque pour les yeux. Vantée par Baubax comme la meilleure veste pour voyager, elle vient de recevoir sa dernière mise à jour : la capacité de recharger la batterie de vos appareils sans aucun effort.

Après le sac à main chargeur, votre veste pourra également vous sauver en cas de batterie faible. Le principe repose sur un chargeur de très petite taille disposé dans les poches de la veste et sur une batterie ultrafine rangée dans les portefeuilles vendus par la marque. La batterie du portefeuille envoie de l’énergie dans le chargeur qui charge ainsi votre téléphone, votre tablette ou même vos écouteurs sans fil.

La veste bénéficie de la technologie QI de chargement sans fil créée par le Wireless Power Consortium. Ainsi , comme avec le chargeur UsBidi, plus besoin de laisser son portable se charger la nuit au risque d’abîmer sa batterie, vous ne tomberez plus en panne sèche !La batterie et le chargeur de la veste Baubax sont ultrafins et permettent de faire fonctionner le système.
Afin d’allier l’utile à l’agréable, il existe plusieurs coupes : bomber, coupe-vent, blazer ou même sweatshirt. Il y en a pour tous les goûts et tous les styles.

Le kickstarter de la veste Baubax de base est terminé et il a explosé son objectif avec 9 192 055 dollars récoltés. De son côté, son homologue dotée de la technologie de chargement sans fil QI a presque atteint la moitié de son objectif de 100 000 dollars. Il vous reste 49 jours pour y participer si vous souhaitez soutenir ce vêtement aussi stylé qu’innovant.Le combat des constructeurs de smartphones a deux pans : le premier consiste à proposer la batterie la plus puissante possible (autour de 6 000mAh) quand l’autre stratégie consiste à construire le système d’exploitation autour de la batterie, et rendre celui-ci le moins gourmand possible. Si certaines smartphones commencent à avoir des performances raisonnables en terme d’autonomie, atteignant 1 jour et demi voire deux jours entiers sans s’économiser, notre geste le plus courant, ce qui a du devenir une habitude malgré nous, est de brancher notre smartphone chaque jour pour permettre à la batterie de se recharger.

Ces problèmes vous paraîtront bien futile et obsolète avec une batterie de chargement externe. Ça tombe bien, c’est la promo de la semaine : une batterie portable GOLF qui tient dans la poche, a l’épaisseur des smartphones actuels (10 mm), mais une capacité de charge doublée. Grâce à des LEDs, la progression de la charge apparaît clairement en quatre paliers (25, 50, 75 et 100%). Commercialisée à 39€, la batterie est aujourd’hui disponible pour 12 euros.

En tribunes ou dans la fosse, ils n'ont eu d'yeux que pour l' «unique», le «seul» Johnny qui compte dans leur vie. Habitué à le voir aux quatre coins de France et Navarre ou simple novice, chacun en était persuadé : il avait l'occasion d'assister là à une manifestation exceptionnelle. «Il ne peut rien arriver à notre chanteur préféré. Malgré son âge, il tient toujours le coup physiquement», s'en émeut une de ses nombreuses fans locales, qui a vu l'interprète de «Marie» au mois d'octobre dernier au Zénith de Toulouse. De 7 à 77 ans, leur avis est unanime. Qu'on apprécie ou non le personnage, il reste un «mythe». Et ce n'est pas le «voisin» Kamel Chibli, conseiller de la région Occitanie en charge de l'éducation, qui dira le contraire. Un élu ariégeois revenu exprès de la capitale pour ne pas louper cet événement «d'importance». «J'avais envie de voir ce que Johnny donne sur scène. On a le privilège de l'accueillir dans notre département, et on sait très bien que cela n'arrivera pas tous les jours.»

Il est communément admis que Balussou avait battu un record d'affluence avec le match Foix-Lavelanet, il y a belle lurette, pour une mémorable montée rugbystique. Mais hier, entre deux craintes d'averses, ils devaient être tout aussi nombreux pour saluer l'arrivée de leur idole, qui parut quasi «messianiquement» sur cette scène de cathédrale. «Ece Homo». Et voici Johnny ! De loin, sur sa face, les ans paraissent ne pas avoir d'outrage. Jaillissant comme le feu qu'il invoque, Johnny Hallyday a tout aussitôt enflammé à son tour Balussou, modeste scène à côté du Stade de France, mais à quel point complice du premier des rockers français. Première chanson, première salve «Rester vivant !» Tout un programme. Le public acclame, tambourine des pieds sur les gradins, les lumières inondent la scène, des milliers de portables se dressent pour immortaliser l'instant, autant de petites lucioles dans la nuit de Pamiers. Le salut à Johnny !

Du rock comme s'il en pleuvait pour Crossroad, groupe Ariégeois au rock puissant, qui se souviendra sûrement longtemps du concert de Johnny à Pamiers. Ce sont eux qui ont ouvert le bal à Balussou, sur cette scène géante, et qui ont eu l'honneur de faire chauffer les planches avant que l'idole enflamme la scène. Une bande de copains avec Jacques Brunel, le chanteur, Kevin Laffont bassiste, Patrick Lalma à la guitare, Marc Bailleux à l'harmonica, puis Bernard Authir, guitare, et Raphaël Pazzottu à la batterie qui ont enflammé le rock avec leur blues à l'accent bien particulier. Avec la magie du rock, à la fois puissant, mélodieux, et généreux aussi, ils se sont accommodés, avec brio, de la première partie du concert .

Un maximum de sécurité ! 200 personnes environ, des bénévoles, des professionnels, des agents de sécurité et pas moins de 90 stadiers étaient mobilisés hier soir, un peu partout, pour le concert de Johnny Halliday. Et pour accéder à Balussou, il fallait obligatoirement passer par la fouille obligatoire, palpations et surtout montrer patte blanche, avec son précieux sésame, le billet d'entrée. Le prix à payer pour voir Johnny. Une organisation sans faille, avec patience aussi, et de l'attente, quand on pense aux queues mémorables, du jamais vu à Balussou, pour accéder au stade d'honneur municipal. Il s'est rempli, goutte à goutte pour atteindre lors de l'entrée de l'idole sur scène le chiffre probable de 7 000 à 8 000 personnes ? Le compte exact on verra plus tard. Pompiers, gendarmes, services de police, la Croix Rouge, et bien sûr les bénévoles, ont assuré un accueil sans faille, en distillant ce flot où toutes les générations se sont mêlées, que ce soit sur la pelouse, dans le carré VIP, ou encore en gradin. La seule insécurité qui a posé» problème : la météo ! On eu bien peur que le ciel se fâche !

Les plus Le clavier plus confortable que celui de la Surface Pro de Microsoft, qui plus est inclus dans le prix de base, le design élégant et robuste, la présence d'un lecteur d'empreintes digitales et d'options qui en font un outil idéal pour le travail et les loisirs
Les moins Le pavé tactile parfois trop pointilleux, l'autonomie un peu juste
Sommaire Si vous êtes à la recherche d'un ordinateur hybride type Surface, l'Elite X2 d'HP est un modèle à considérer. D'autant qu'il intègre un clavier de qualité qui le rend moins cher que son rival de chez Microsoft.
Dans sa publicité pour la Surface, Microsoft la présente comme une « tablette qui remplace votre ordinateur ». Sauf que la Surface Pro 4 est livrée sans clavier et qu'il faut rajouter 150 euros pour en avoir un...
En France, le modèle de base de l'Elite X2 débute à 1.128 euros contre 999 euros pour la Surface Pro 4 qui est livrée sans clavier. La tablette 12 pouces d'HP dispose d'un clavier, d'un lecteur d'empreintes digitales et d'un port USB-C non propriétaire qui peut alimenter d'autres appareils.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 28-08-2016 à 10h39

 Batterie ASUS N50V Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

L'Elite X2 ne possède que trois ports : un USB 3.0, un USB-C pour l'alimentation et une prise casque 3,5mm. Mais l'on peut compléter cela en achetant la station d'accueil proposée en option (229 euros) qui offre Display Port, HDMI, RJ-45, cinq ports USB et la possibilité de connecter deux écrans.
Et justement, nous nous avons été surpris de constater que ce x2 gère très bien le multi écrans. Bien que notre modèle d'essai ne fût équipé que d'un modeste Core m5, nous n’avons eu aucune difficulté à faire tourner nos applications habituelles Slack, Evernote, Tweetdeck ainsi qu'une douzaine d'onglets sur Chrome réparties sur trois écrans. La lenteur par rapport à un portable ultrafin équipé en Core i5 est marginale, ce dont attestent nos bancs d'essai.

Autant nous avons apprécié le clavier de l'Elite X2, autant son pavé tactile nous a déçu. Il assez précis lorsqu'il fonctionne, mais il est arrivé qu'il ne détecte carrément pas nos doigts ou qu'il interprète mal nos gestes. Du coup, nous nous sommes davantage servis de l'écran tactile.
La machine est livrée avec un stylet de chez Wacom. Personnellement nous ne sommes pas fan de ce type d'outil, mais on peut dire qu'il se comporte comme les autres stylets de la marque que nous avons utilisés : il est précis mais il décalé par rapport aux mouvements. Mais bon, il est livré avec l'Elite X2 sans surcoût, alors il n'y a pas de quoi se plaindre.

Après une journée de travail et un long trajet en train pour rentrer à la maison, la batterie de l'x2 était au bout du rouleau. L'autonomie en utilisation classique est de 3,5 à 4,5 heures, ce qui est minime en comparaison d'un iPad mais pas si mauvais pour une tablette Windows aussi fine.
Sur notre test d'autonomie, nous avons obtenu un temps de 7h17mn, soit 45 mn de plus que la Surface Pro 4.
Une fois rechargé pour la soirée, l'Elite X2 s'avère être un bon compagnon de canapé. La tablette est assez légère à tenir en main et l'écran 12 pouces 1.920x1.280 pixels ne manque pas de clarté. En revanche, les petits haut-parleurs labellisés Bang&Olufsen sont assez faiblards.

On en vient à se demander pourquoi ne pas opter pour un Spectre x2 de chez HP qui présente des caractéristiques similaires et coute un peu moins cher. Personnellement, nous choisirions tout de même l'Elite x2 pour les raisons suivantes :
La béquille du Spectre est peu pratique à manier d'une main alors que celle de l'Elite x2 est beaucoup plus simple;
On dispose d'un vrai port USB 3.0, ce qui évite d'avoir à transporter un adaptateur en permanence;
Une fois que l'autonomie de 3,5/4,5 heures tombera à une ou deux heures au bout de quelques années, vous pourrez changer vous-même la batterie assez simplement.
Bref, si vous cherchez un pc hybride type Surface et que vous êtes prêt à supporter un pavé tactile parfois un peu pointilleux, l'Elite x2 se montrera une très bonne machine.

PHOTOGRAPHIE - Que vous soyez au pied de la Tour Eiffel à Paris, face à la colline de Fourvière à Lyon, ou devant le feu d'artifice rock de Clermont-Ferrand cette année, vous aurez forcément envie d'immortaliser le ciel du 14 juillet par une belle photo avec votre smartphone pour la partager sur les réseaux sociaux plutôt que de transporter un appareil bien encombrant dans la foule. Mais réussir une photo de feu d'artifice avec son mobile n'est pas aussi facile qu'on pourrait le penser...

"Si la qualité des appareils photo des smartphones s’est grandement améliorée ces dernières années, il n’en reste pas moins vrai que faire des photographies en basse luminosité -de nuit par exemple- reste difficile à faire avec un mobile", prévient Sébastien Appiotti, photographe mobile et créateur du blog Photophores. Mais ça n'est pas impossible", rassure-t-il.Pour ne pas rater votre photo, voici les conseils de cet expert pour vous aider à optimiser les capacités de votre smartphone de nuit, même si vous n’êtes pas un pro.

Choisissez au mieux votre emplacement et soyez créatifs
Le plus important pour réussir à prendre une bonne photographie de feux d'artifice? Pour notre expert il faut avant tout "être bien placé"."Essayez de repérer en avance d'où sera tiré le feu d’artifice et choisissez un endroit le plus proche possible du spectacle pour être en mesure de tout pouvoir photographier dans les meilleures conditions.Plutôt que de photographier le seul feu d’artifice, n’hésitez pas à jouer avec l’environnement dans lequel vous vous situez (spectateurs, éléments de paysage,…) et à l’intégrer dans vos images. Le feu d’artifice dans le reflet de l’eau, le public émerveillé devant le final…soyez créatifs!"

Utilisez un trépied ou prenez votre photo depuis un point fixe
Prendre une photographie de feu d’artifice nécessite le plus de stabilité possible pour ne pas que votre photo soit floue. "En effet, de nuit, le capteur de votre smartphone met plus de temps à capturer la lumière extérieure: cela le rend plus sensible aux éventuels tremblements de votre main", explique Sébastien Appiotti.• Utilisez un trépied. "L’accessoire indispensable pour gagner en stabilité", pour notre photographe mobile. "Il en existe des dizaines de modèles à des tarifs très raisonnables (autour de 20 euros), comme le GorillaMobile Stand ou le Joby Griptight Microstand."

• Pas de trépied? "Trouvez un support fixe à proximité pour stabiliser votre smartphone: un arbre, un mur, un banc, une épaule amicale si vous êtes en groupe, en tenant votre mobile à deux mains."• Activez votre retardateur: "Appuyer sur le déclencheur de l’appareil sur votre écran tactile fait bouger votre mobile et rendra votre photo floue. Utilisez un retardateur et laissez l’appareil prendre sa photo sans intervention manuelle."Pas de flash, pas de zoom, pas de HDR Dans les erreurs à ne pas commettre, notre expert vous déconseille le flash, le zoom et le mode HDR.• Flash: "N’utilisez pas votre flash! Il n’éclairera pas plus votre photographie et peut potentiellement gêner vos voisins qui profitent simplement du spectacle."

• Zoom: "Le zoom de l’appareil photo de votre smartphone est numérique. L’utiliser vous fait perdre de la résolution et pixellise votre photographie. Si un élément de la photo en particulier vous intéresse, vous pourrez toujours la recadrer dans un second temps."• HDR: "Désactivez le mode HDR. Il ne vous sera d’aucune aide pour vos photos de feux d’artifice, entre autre car il ralentit la prise de vue."Autre conseil du côté de vos réglages: "Vérifiez au préalable que l’appareil photo de votre smartphone photographie à la meilleure résolution megapixels possible."Utilisez des applications pour améliorer votre prise de vue
"La photographie de nuit et donc de feu d’artifice nécessite des temps de pause plus longs allant parfois jusqu’à plusieurs secondes, pour laisser entrer plus de lumière dans votre capteur photo", explique Sébastien Appiotti.

"Cette appli dispose d’un 'Mode nuit', plus efficace que les réglages par défaut de votre appareil que je vous conseille fortement de tester. Pour l’activer, cliquez sur le petit curseur sous le cercle-déclencheur de votre appareil photo, puis sélectionnez le 'Mode de nuit'. Vous pourrez également régler le temps de prise de vue de votre photographie: je vous conseille ½ seconde à 1 seconde. Une durée indicative qui dépend de la luminosité du ciel au moment du feu d’artifice.""Et n’oubliez de régler votre retardateur à 5 secondes par exemple, pour ne pas à avoir à toucher l'écran de votre mobile au moment de la prise de vue (set, minuterie auto 5 secondes)."Selon vos préférences, vous pouvez également immortaliser votre 14 juillet avec Camera+ (1,79€), Slow Shutter Cam (0,89€) ou NightCap (0,89€), d'autres applications que recommande notre expert.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 28-08-2016 à 10h46

 Batterie Asus M51Va Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Chose importante à signaler, on peut faire évoluer la configuration en remplaçant des composants internes tels que la batterie, le stockage… À notre connaissance, il s'agit de la première tablette ultrafine sans ventilateur à proposer un accès aussi aisé.
Nous avons donc voulu voir si l'Elite X2 pouvait remplacer notre pc portable. Avec 820 grammes en mode tablette (1,2 kg avec le clavier) et 13,4 mm d'épaisseur, l'Elite X2 fait partie des pc les plus « portables » que nous ayons essayé. Nous avons beaucoup aimé l'ajustement de la béquille et du clavier recouvert d'une surface en tissu. Glissé dans un sac, il se fait presque oublier. En revanche, les choses se compliquent un peu dans les transports. Difficile de trouver le bon angle avec la béquille qui s'enfonce dans les cuisses.

Si l'on penche un peu trop l'écran vers l'arrière, il menace de tomber. Justement, lors d'un arrêt un peu brusque à une gare de train, la tablette s'est carrément détachée de sa charnière magnétique et s'est retrouvée au sol avec le clavier.Cette mésaventure nous a permis d'éprouver la solidité de l'ensemble, notamment la coque en aluminium et le revêtement de protection Gorilla Glass 4 de l'écran. Pas une éraflure ! Cela dit, après chaque chute ou risque de chute, nous ne pouvions nous empêcher de penser qu'un portable classique serait plus approprié. Toutefois, cet inconvénient est à relativiser en fonction de votre mode de déplacement et de la taille de vos cuisses !
En mode bureau

Avec le mode avion, les ondes sont vraiment coupées ?Oui, on coupe toutes les connexions avec l’extérieur et toute émission de rayonnement. Le portable devient un outil de jeu ou d’apprentissage, comme on veut. Et en plus ça limite la consommation de la batterie, donc c’est un geste de développement durable.Donc si je veux être tranquille 15 minutes, il vaut mieux pré-télécharger trois « Trotro » sur mon portable et lui tendre une fois le mode avion enclenché ? C’est mieux que de lui montrer en streaming ?Et si mon compagnon part en voyage trois jours, peut-il parler à mon enfant de 2 ans sur le portable ?Le mieux, dans ce cas-là, c’est de mettre le haut-parleur ou un kit mains libres. Après ce n’est pas un tout petit moment au téléphone qui va...

[Rires] Oui, voilà, cela ne va pas arriver... Mais tous les réflexes de ce type sont bons à prendre. Il faut aller vers une meilleure maîtrise de ces nouvelles technologies.A quel âge est-ce que je peux donner un téléphone portable à mon enfant ?On n’est pas en capacité de déterminer un âge précis, mais l’idée c’est de retarder le plus possible l’acquisition d’un portable pour un enfant et d’en limiter la durée d’utilisation au maximum.Quand je dors, je mets mon portable au sol parce que je me dis que les ondes ne vont pas monter jusqu’à mon lit et tourner à gauche. Bref, qu’elles vont tout droit. C’est idiot, c’est de la pensée magique ?C’est surtout inexact... Les ondes vont partir que vous placiez le téléphone à droite ou à gauche. La seule variable sur laquelle on peut jouer, c’est l’éloignement. Plus on place l’appareil loin, moins l’intensité du rayonnement sera grande. Et ça décroit de plus en plus vite (carré de la distance).

Avec un téléphone Android: "Ma préférence va à Camera FV-5, qui transforme votre smartphone en un appareil photo totalement réglable par son utilisateur. L’appli est gratuite en version Lite, et coûte 2,99€ en version Pro. Elle dispose de nombreux réglages vous permettant de réaliser des longues pauses et de gérer les basses lumières de la nuit", explique Sébastien Appiotti."Votre choix peut aussi se porter sur Night Camera (gratuite, version + 0,99€) pour réussir vos photos avec une faible luminosité: l’app combine une bonne gestion de l’exposition avec un post-traitement logiciel pour réduire les défauts éventuels de vos photographies de feu d’artifice."Et pour immortaliser le final en rafale? "L’app Fast Burst Camera (gratuite en version Lite, 3,99€ en version pro) est parfaite pour ça", recommande-t-il.

Quelques accessoires pour vous aider
Il existe une quantité d’incroyables d’accessoires prévus pour améliorer les capacités de l’appareil photo de votre smartphone. Alors pour compléter votre mobile en cette soirée de fête nationale, notre expert vous conseille un mini-objectif et une batterie portable si vous comptez photographier à tout va.• Les mini-objectifs: "Les mini-objectifs sont de petits accessoires qui se clipsent sur votre smartphone, et vous permettent d’avoir un zoom optique sur le feu d’artifice en cours." Un exemple de mini-objectif clipsable: l’Olloclip 4 en 1.Si vous décidez d’investir dans un ou plusieurs mini-objectifs, privilégiez le telephoto pour le zoom, ou le fisheye si vous souhaitez épater vos amis avec des photos sortant de l’ordinaire", conseille Sébastien Appiotti.

• La batterie portable: "Prendre des photographies met à rude épreuve votre batterie alors si vous voulez éviter d'être à plat quand le final du feu d'artifice débute, vous pouvez investir dans une batterie portable", prévient le photographe. "Vérifiez bien la compatibilité de votre smartphone avec la batterie (il existe des batteries universelles et d’autres ne fonctionnant qu’avec certaines marques)."Retouchez vos photographies avant de les partager
Le feu d'artifice terminé et vos photos dans la boîte, vous pouvez passez à la retouche sur votre mobile avant de les publier les réseaux sociaux.Pour cela, notre expert recommande deux applications, gratuites et compatibles iOs comme Android, "pour booster les couleurs, recadrer votre prise de vue et améliorer le rendu final".

• VSCO Cam: "L’application numéro 1 de retouches photo en ce moment, avec d’élégants filtres noir et blanc ou couleurs.""Simple à utiliser, élégante, VSCO Cam dispose de nombreux réglages visibles une fois votre filtre sélectionné, notamment: Exposition - Contraste - Saturation", conseille notre expert.Une astuce: "En complément des filtres, vous pouvez donner une couleur dominante à vos photographies en choisissant la palette 'Shadows tint' pour le ciel et 'Highlights tint' pour le feu d’artifice."Snapseed permet des retouches plus approfondies que VSCO Cam, avec des outils tels que 'selective adjust' qui permet de retoucher sur une petite portion de la photo l’exposition, le contraste et la saturation, ou 'Retrolux' qui ajoute des halos de couleurs sur vos photographies.

Snapseed offre également de nombreux filtres ('Vintage') et cadres ('Frames') vous offrant la possibilité de rendre vos photos de feu d’artifice plus explosives que jamais."Un dernier conseil: "N'hésitez pas à tester vos applications et éventuels accessoires avant le feu d’artifice, cela vous évitera quelques surprises!"De même taille qu’un iPhone 6 Plus et plutôt légère (333 grammes) cette batterie portable Lumsing ne paye pas de mine avec son boitier noir cintré de bandes oranges; à l’usage, il s’avère pourtant que cette powerbank ne déçoit pas, ses 3 ports USB permettant de recharger sans problèmes plusieurs smartphones ou tablettes en même temps (et avec 15 000 mAh il n’y aura pas de soucis de charge). Il faudra tout de même mieux recharger la batterie durant la nuit (9 heures pour une charge complète), mais ensuite, à vous la liberté sans contraintes, d’autant plus que la batterie est garantie jusqu’à 500 cycles de charge sans aucune perte de performances !

là de sa grande capacité et de sa facilité d’utilisation (un simple appui sur le bouton de côté lance la recharge de l’appareil connecté en USB), la Lumsing est équipée de composants de qualité : la batterie Lithium-polymère (5070115) est ainsi épaulée par un contrôleur haute-qualité (et certifié CE, FCC, ROHS) qui s’avère être une protection contre les surcharges, les surtensions ainsi que les court-circuits. 4 petites Led bleues indiquent le niveau de recharge de la Lumsing elle-même. Mieux encore, le petit boitier détecte si l’appareil rattaché autorise la recharge rapide afin de passer sans encombres à la vitesse supérieure. Dans tous les cas, à minima, cette batterie portable vous rechargera vos appareils à la même vitesse que lors d’un branchement classique : l’essai a été concluant avec nos deux iPhone de tests, un iPad mini, un Lumia et un Galaxy Samsung (ce dernier a même nettement bénéficié de la recharge rapide et a été remis sur pied en moins d’une heure 1/2).
Solide, performante et “sécure”, la batterie portable Lumsing 15000 mAh a un autre argument dans sa besace, sans doute le plus évident : son prix plancher. Car ce petit monstre de capacité ne coûte que 23,99 euros sur le site d’Amazon, ce qui est franchement un rapport qualité prix exceptionnel au vu des spécifications de l’appareil.

On en sait plus sur les effets des ondes électromagnétiques sur les enfants. Saisie sur le sujet il y a cinq ans, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rendu son rapport [PDF] ce vendredi 8 juillet.Les objets étudiés : téléphones mobiles et tablettes pour enfants, mais aussi jouets radiocommandés (voitures, peluches…), robots communicants, talkies-walkies, veille-bébés (babyphones) et autres dispositifs de surveillance.« Les données actuelles issues de la littérature internationale ne permettent pas de conclure à l’existence ou non d’effets chez l’enfant sur le comportement, les fonctions auditives, le développement, le système reproducteur ou immunitaire, ni d’effets cancérogènes », écrit l’Agence.

Mais les experts concluent à un « effet possible » des radiofréquences :sur les fonctions cognitives de l’enfant (mémoire, attention, capacités psychomotrices, langage) ;
et sur son « bien-être » (même si le stress et l’anxiété pourraient être liés à l’usage massif plutôt qu’aux radiofréquences).
Olivier Merckel : Le téléphone est, sans aucun doute, le système qui expose le plus. Sa puissance d’émission est forte, il n’y a pas beaucoup d’objets domestiques équivalents. Comme il est positionné près de la tête, il faut être vigilant. Nous recommandons d’éloigner le téléphone de son corps avec un kit mains libres pour limiter la pénétration des ondes. On peut aussi le mettre en mode avion, le plus souvent possible.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 29-08-2016 à 12h43

 Batterie Asus X53S Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Pour les ados, nous recommandons de couper les téléphones la nuit. Il faudrait qu’ils perdent l’habitude d’être connectés en permanence, parce que cela favorise le stress et l’anxiété. Ici, c’est plus l’usage qui en cause que le rayonnement.Le téléphone sous l’oreiller pour consulter un SMS [ou la dernière story Snapchat de JeremStar, ndlr], ce n’est pas bon, cela perturbe le sommeil. On invite les parents à être vigilants...Vous voulez dire, ceux qui passent leur temps à scroller Twitter sur le canapé du salon ?Oui, c’est vrai et il y a une forme de mimétisme des enfants.Est-ce qu’il est utile de choisir un téléphone qui a un DAS faible (débit d’absorption spécifique qui mesure la quantité d’énergie transmise à l’utilisateur par l’appareil) ?

Effectivement, pour limiter l’exposition, on peut utiliser un kit mains libres et/ou choisir un téléphone avec un DAS faible.Même si les téléphones ne sont jamais utilisés dans la position utilisée pour cette mesure, cela donne quand même une bonne indication. Et puis, il faudrait aller plus loin...On sait que dans la vie réelle, la façon dont on va tenir le téléphone, le poser sur l’oreille, le porter sur soi ou le fait de téléphoner proche ou non d’une antenne relais, va modifier la quantité d’émissions d’ondes par le téléphone. Donc il y a des recherches à mener pour que l’exposition réelle soit déterminée de façon plus précise.

Est-il inconscient de mettre son téléphone dans sa poche de jean ou de chemise, près de son cœur ?La plupart des études se sont concentrées sur la tête, donc nous n’avons pas de recommandation spécifique là-dessus.Mais c’est une évolution importante : depuis le mois de juin 2016, les constructeurs doivent changer leur façon de mesurer le DAS pour le corps. Avant, ils pouvaient faire le choix de la distance à laquelle ils mesuraient le débit et dans la notice, ils recommandaient de garder avec l’appareil une distance de 25 millimètres par exemple.Maintenant ils doivent prendre en considération un usage « raisonnablement prévisible ». Cela va changer beaucoup de choses, puisqu’on est collés à nos téléphones. Quand on teste un téléphone touchant la poitrine, par exemple, on a des valeurs de DAS qui peuvent dépasser les limites recommandées.

Quels sont les autres objets dont il faut se méfier dans la maison ?Niveau émission, comme je vous l’ai dit tout à l’heure, c’est le téléphone qui émet le plus. Parmi les autres objets, on a certaines tablettes avec modules GSM ou wifi. C’est le même principe, on favorise le mode avion. Et parmi les objets aux émissions plus faibles, on a les objets qui fonctionnent avec le Bluetooth. La distance de couverture est de quelques mètres, ce n’est rien comparé au téléphone mobile qui couvre plusieurs kilomètres.Donc les jouets Bluetooth, c’est anodin ?Quand on a fait des tests sur les kits mains libres, on s’est rendu compte qu’il n’y avait pas beaucoup de différence entre l’oreillette filaire et l’oreillette fonctionnant avec le Bluetooth. Ce sont des niveaux d’émission très faibles.Faut-il couper le wifi du salon quand on dîne ?

Sur le wifi, nous n’avons pas de recommandation non plus. Si on place une sonde dans un appartement, on va se rendre compte que plusieurs sources de champs électromagnétiques (antenne relais, le wifi, l’antenne de la Tour Eiffel) émettent de façon comparable et relativement faible. Si on ne passe pas son temps littéralement collé à sa box wifi, cela ne pose pas de problème. Encore une fois, c’est le téléphone portable qui est la plus grande source d’exposition.Dans le rapport, vous parlez des babyphones. C’est dangereux pour les bébés ?Je dirais que le babyphone fait partie du lot des objets qui exposent assez peu. Surtout quand on utilise un babyphone qui se déclenche à la voix. Dans ce cas-là, il n’y a pas d’émission tant qu’un certain volume sonore n’a pas été atteint dans la pièce. C’est comme s’il était en mode avion. Le choix de la fréquence importe peu, cela permet juste d’éviter les interférences avec les autres objets de la maison, mais cela ne change rien en matière d’exposition (les fréquences sont trop proches). Mieux vaut éviter de le placer à l’intérieur du lit, trop proche de la tête.

Si on ne le scotche pas à la tête du bébé, c’est bon ?Oui. Il n’y a aucune raison de faire cela d’ailleurs [Rires]. Ces appareils fonctionnent très bien placés à l’autre bout de la pièce.Est-ce qu’il vaut mieux utiliser la bonne vieille technologie SMS que les imessages ou Whatsapp ?Désormais quand on envoie un message, on ne sait pas bien par quel canal physique il va passer. Plusieurs peuvent être utilisés dans une même conversation. Dans le cas des messages écrits, le téléphone n’est pas collé à la tête, l’exposition est donc relativement faible. Le canal choisi n’aura donc aucune espèce d’importance.

Je ne cacherai pas que j'aborde cette finale avec quelques doutes, légitimes. Soyons francs: ma journée s'est longtemps déroulée comme celle d'une personne qui finirait par voir ce foutu match. Après un week-end qui ne sera pas explicité, j'étais parmi des centaines de Parisiens en terrasse, de bar en bar, ce dimanche après-midi. Tout avait commencé relativement normalement, et les voitures à klaxons signalant un jour de finale étaient, au départ, relativement rares. Pour tout dire, dans le premier bar, seule l'attitude du serveur insistant sur le fait que le lieu était réservé en soirée pouvait laisser supposer que se préparait un événement.

Le second bar m'avait permis d'observer un genre de début d'égarement festif: de plus en plus de tenues rigolotes, de visages peinturlurés, d'incompréhensions entre personnes déjà un peu trop beurrées pour se retrouver sans s'engueuler préalablement au téléphone. Sachant pertinemment que je ne verrais pas le match, j'assistais d'un air amusé à ces préparatifs teintés d'excitation générale, dans une ville qui semblait soudain ne plus vivre pour quoi que ce soit d'autre, ce en quoi elle ne pouvait trouver qu'un réconfort futile mais certainement précieux. J'ai regardé aussi les gens dans le métro, fébriles, fêtards, joyeux, inquiets ... J'ai un peu ri de leur présence insouciante. De ce moment où les étudiants partent en soirée par grappes, légers et franchement débiles, et parsèment les transports d'éclats de voix souriants. Sauf que ce soir, tout un pays ou presque partait en soirée déguisée "bleu équipe de France".

Dans le train donc, je comprends qu'il n'est plus question à notre époque d'accepter, fataliste, le sort des gens qui ont mal programmé leur voyage, ni même à se regrouper autour d'un poste de radio. L'heure est à griller seul de la 4G dans l'espoir d'accrocher des streamings dégueulasses, pour voir et savoir, sans attendre. La vitesse du TGV rend sans nul doute l'exercice aussi périlleux que frustrant pour mes voisins. Je commence par un geste espiègle: laisser la dame âgée à ma droite prendre ma place pour avoir un oeil sur le jeune cadre dynamique à streaming efficient sur ma gauche. J'ai fait mine de m'en foutre, j'ai précisé "oh, vous savez, moi, le foot..." à cette dame trop contente de connaître le sort d'une équipe qu'elle pratique depuis facilement quarante ans de plus que moi. Je me demande à quel moment elle aura l'idée de jeter un oeil sur ce texte qui s'allonge à côté d'elle, presque ostensiblement présenté à son regard qui demeure irrémédiablement attiré vers l'état de sa connexion Wi-Fi, ou l'écran aux pixels verts, rouges et bleus du voisin. Au fond, je ne m'en fous pas tellement. Je n'arrive même pas à savoir si je dois blâmer la bière, le goût du geste juste ou l'inconscience pour m'avoir coupé d'une rencontre que j'ai, finalement, plutôt envie de voir. Enfin, je préfère voir le coucher de soleil et les éoliennes... mais j'ai envie de savoir, moi aussi.

Ma soirée va donc être rythmée par les messages de ma copine, de collègues, d'amis et de cédéfistes, dont je n'aurais jamais cru qu'ils soient un jour tous rassemblés à la même heure depuis partout, pour me raconter les mêmes choses. Je sais donc déjà que Ronaldo est sorti blessé. Au bar, quelques heures plus tôt, une amie dont je ne soupçonnais pas le goût pour le football m'avait annoncé l'implosion de l'équipe portugaise rapidement privée de sa star. Pour la blessure, j'en convenais, pour l'implosion, j'attendais encore que le wagon sombre dans un climat lunaire et que la rationalité du lieu passe au second plan; bref, j'attendais l'ouverture du score. J'ai d'ailleurs un peu de mal à concevoir cet intérêt général et soudain pour une finale, même celle d'un Euro joué à domicile. Comment expliquer que ce sport, et aucun autre, embrasse ces destins entremêlés autour d'un match, alors qu'il provoque chez beaucoup, à longueur d'année, un rejet plus ou moins poli? L'effet d'entraînement, la résonance médiatique, l'universalité du jeu... la connerie ambiante peut-être aussi. Ça aussi, j'aurais bien envie de le savoir, pour comprendre un peu mieux le monde autour de moi.

Rien ne laisse supposer un but. Pas un éclat de voix, une surprise, un frémissement. Rien. J'ai commencé à oublier pourquoi j'écrivais. Pour tuer le temps, certainement, m'arracher du regard vague des voyages du dimanche soir. Au fond du wagon, un groupe de jeunes filles devise autour d'un genre de test que j'identifie comme extrait d'un magazine féminin adolescent et estival. "Quelle est votre réaction?" A. Tu es fatigué de faire n'importe quoi avec les mots. B. Tu apprécies le moment pour son absurdité manifeste. C. Tu tentes de retranscrire de manière humoristique le test. D. Quel match à la con. Un regard vers la gauche, et entre les traces de doigts sur l'écran du jeune cadre dynamique, je crois deviner Nani, ou un vague personnage ressemblant à Jean-Pierre Tokoto, le grand père (ou le petit-fils? J'ai jamais su dans quel sens on devait formuler ça) de JP Tokoto.

"Je sais pas ce qu'on a manqué, mais y'a 0-0, c'est l'essentiel", s'exclame la dame à ma gauche. Je dois dire que concevoir "l'essentiel" comme un 0-0 heurte mes convictions. Quel intérêt à célébrer un 0-0 dans un match à élimination directe? Personne n'a gagné à l'aller, en plus. Puis je comprends que l'essentiel est au fond moins le score lui-même, que le fait d'y avoir accès. Le jeune cadre dynamique s'agite soudain et pointe en interpellant les autres voyageurs l'étrange absence de son iPad. Sa finale vient de basculer vers un dépôt de plainte au commissariat tandis qu'un couple de gens âgés commente la situation à voix haute et d'un ton monocorde, sans se soucier de l'énervement palpable de la victime. Le match semble avoir soudain disparu de ses centres d'intérêts, la futilité de la dépossession de son objet technologique ayant pris le dessus sur la futilité du football. Je ne lui souhaite pas que les Portugais volent le match aussi, ça ferait beaucoup pour une seule soirée. D'ailleurs, le contrôleur appelle à la vigilance.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 29-08-2016 à 12h51

 ASUS Eee PC 1201PN Battery Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

There’s a solid "click" when you dock the tablet section with the keyboard, and both sections feel sturdy enough.The tablet section snaps to the dock via a long magnetic strip at the base of the connector on the rear of the keyboard/dock, meaning there's no additional button or unlock switch on the base.The magnets are strong enough to ensure that the clasp is held firmly in position, unlikely to separate should you pick up the Switch either by the tablet or the keyboard section.However, I was pleased to see that the two parts of the device are physically connected via a raised 10-pin slot in the centre of the magnetic strip. This is a far better option than a Bluetooth connection, and allows for a better transfer between the single USB 3.0 port located to one side of the keyboard.

In addition to accessing the USB port, the model I tested featured a 500GB hard drive built directly into the keyboard/dock section, activated when you snap the two sections together.The keyboard/dock section is pleasant to type on. In general, Acer laptops have great keyboards – and this remains true of the Switch 11 V. Keys are generously sized and well spaced, and the trackpad is accurate.When it comes to connectivity, the tablet section includes a micro-USB port, micro-HDMI port, a headset jack, and a microSD card reader; all to the left of the screen.The power button with a small LED indicating power/charge, volume rocker and a Windows Home button sit on the tablet’s right-hand side.

The 11.6-inch, 1,920 x 1,080 IPS panel on the Switch 11 V isn’t too bad, at least for everyday use. It’s clear and has a good level of brightness. Colours are rich, and with this being an IPS panel, viewing angles are inherently good.I’m not a big fan of the glossy Gorilla Glass screen that’s fitted over the actual panel, however. Acer claims it’s there to help reduce reflections and smudges. In reality it does a reasonable job, but only in darker environments. Should you end up sitting under the office light, you’ll soon find yourself having to deal with significant glare.What’s more, the glossy pane tends to attract dust, cat hair and fingerprints aplenty – make sure you have a cloth handy to wipe over the surface.The Acer Aspire Switch 11 V is ahead of most of the competition in that it comes with Windows 10 Home edition preinstalled. This will save you from having to go through Microsoft’s laborious upgrade process.

The company has loaded the OS with its usual assortment of software, which includes abDocs, abPhoto and abFiles. These tools will help you to backup, share and organise your content between devices, and with friends and family.You also get the Acer Care Centre, Acer Portal, Acer Hover Access, Acer Explorer and countless other desktop apps.Acer has also bundled in a copy of McAfee LiveSafe Internet Security and the Avast SecureLine VPN program. Finally, there’s a set of desktop shortcuts to Amazon, eBay and Booking.com.Generally speaking, the Acer apps do little than provide another layer from which to access an already easily accessible Windows function. I’d prefer they weren’t installed, but that’s a matter of personal preference.

The P37X is being marketed as one of Gigabyte’s thinnest and most powerful gaming notebooks to date, and features some top-end specs to back up this claim. It's loaded with 8GB of VRAM, an Nvidia GeForce GTX 980M GPU and an Intel Core i7-4727HQ processor.The Gigabyte P37X has a pleasingly understated design. Its completely functional black frame is, thankfully, free of the gimmicky red plastic trimming and needless LED lights seen on many competing Asus and Alienware laptops.By gaming laptop standards the Gigabyte P37X is also reasonably thin, measuring in at 417 x 287 x 22.5mm. By comparison the 17-inch Asus G751JL is a massive 43mm thick and the MSI GE72 is 27mm.The P37X is still far from travel friendly, though, with its 2.7kg weight making it too heavy to comfortably lug around in a satchel for prolonged periods.Though, if you’re just planning to carry it to a friend's LAN party every now and then, or take it on holiday with you, it’s one of the better gaming laptop options.

Gigabyte’s managed to load the P37X with an impressive array of ports that will meet most gamers’ needs. Along its right and left sides the P37X houses two USB 3.0 ports, two USB 2.0 ports, an HDMI input, D-sub, RJ45, mic in, headphones out, SD card slot, DC power, and a Mini DisplayPort.The P37X has also been designed to be an outright beast when it comes to storage. The model I reviewed came with a 1TB hard disk and an optical drive in place. Those who want more can swap out the optical drive for a 2.5-inch HDD/SDD.If you pop off the P37X’s back there’s space inside for two mSATA drives to further bolster its storage. The configuration means, if you wanted to, you could have up to 5TB of space on the P37X – which is pretty damned impressive.

I’m a little less enamoured about the Gigabyte P37X’s keyboard and trackpad. The keyboard on paper looks great. It’s backlit, has a full numberpad and six customisable macro keys along its left side.These should make it ideal for people who play games such as League of Legends, World of Warcraft or Call of Duty competitively online. But the keys are too squished together and the entire keyboard feels too small.Trying to play a bit of old school Diablo III, I found myself regularly hitting the wrong key. Eventually I was so fed up with the keyboard I ended up plugging in an Xbox One controller to finish the level.Yes, I was so annoyed I actually forwent the precision and customisability of a gaming mouse and physical keyboard – it was that frustrating.With time I got more used to the keyboard’s size. But with it taking up less than half the space it could have on the Gigabyte’s surface, it feels like a serious design flaw that could easily have been avoided.

The issue is especially annoying when the keyboards on cheaper £1,000 gaming laptops, such as the MSI GE62, offer a noticeably nicer gaming experience.The trackpad suffers from the same issue and feels too small and fiddly to use. This is slightly more forgivable considering most people will plug in a gaming mouse, but it's still a slight annoyance.Some gaming snobs may turn their nose up at the specifications, feeling in this price point it should have a 4K display, but in general I was seriously impressed with it. Icons are more than sharp enough and the P37X has the best viewing angles I’ve seen on a gaming laptop.Colour balance levels are also great and the screen is nicely unsaturated. Whites appear clean, and blacks, while not the deepest I’ve seen, are good enough. I also didn’t notice any significant backlight bleeding during my two-plus weeks with the Gigabyte P37X. All in all it’s more than good enough for gaming.

The P37X’s Display Port also lets you connect the laptop to a 4K monitor, so those who want to can get hi-res gaming. I didn’t have a 4K monitor to hand while reviewing the P37X, so sadly didn’t get test how it handled 4K gaming, but I'll be sure to do so the moment I get the chance.HP's Elite range usually comprises business laptops, but the Elite x2 1011 G1 marks a change from that particular blueprint. This is a hybrid machine with a detachable screen and a huge slate of business features.No single company has yet nailed the hybrid form factor, especially at the top end of the market. These machines often tend to compromise in important areas, making them a difficult sell compared to more focused tablets and laptops.

The Elite gets off to a good start with its detachable screen. It’s a design decision that leads to a machine that's more manageable than those systems with rotating hinges.The 11.6-inch panel is released via the press of a button that's set into the middle of the keyboard base. It works well, although it lacks finesse. The button itself is a little flimsy, the Windows logo is too close to the hinge, and the speaker grille is mostly blocked.With the tablet plugged into the base, the HP is 21mm thick and has a weight 1.55kg. These are reasonable figures that help the HP duck under Intel’s Ultrabook specification – but they’re less reassuring when compared to rivals.The Microsoft Surface Pro 3 is far thinner and lighter, and there isn't much between the HP and the Dell Latitude 13 7000 – which is just as slender but slightly heavier.

Against proper notebooks, the HP doesn't stack up well either. Windows machines such as the Lenovo ThinkPad X1 Carbon and HP EliteBook Folio are more slight, and Apple’s new MacBook and MacBook Pro models are similarly slim and light.It's the same story with tablets. The HP’s screen weighs 780g and is 11mm thick, which is more than both the iPad and the forthcoming iPad Pro.The Elite is made from aluminium, and it looks smart: The lid and keyboard surround are metallic, with black metal coating the screen surround and the base panel. The keyboard tapers to a narrow front edge, and the keys are sunk into the base to provide the buttons with a greater degree of travel.

The rear of the tablet section houses a smart HP logo, a speaker grille, a 5-megapixel webcam and a selection of buttons. On one side sits a power slider and a flap to protect the expansion slots; on the other you'll find a volume rocker and a screen-rotation lock.The Elite x2 1011 G1 is a well-made machine, but it isn't groundbreaking. Unlike the sleek Apple notebooks or the classic looks of Lenovo’s ThinkPads, there's nothing here that sets the Elite apart from the numerous other business devices on the market.This machine is designed as a business hybrid, so it’s crammed with office features. A small recess at the rear of the machine houses a Wacom-compatible stylus that works with the screen’s digitiser – a boon for graphic designers.

That screen doesn’t only impress with its digitiser. It’s an 11.6-inch IPS panel with a Full HD resolution, and it’s protected by Corning Gorilla Glass 3.Connectivity is broad. There’s dual-band 802.11ac wireless and a 4G-ready SIM card slot behind a flap on the rear of the tablet, and you'll find a microSD connector here too. The base and tablet both have USB 3 ports, plus the base unit is also home to an SD card slot, a smart card connector, a full-sized DisplayPort output and a fingerprint reader.The 5-megapixel rear camera is paired with a 2-megapixel front shooter featuring a dual-microphone array with noise-cancelling.My version of the Elite x2 is powered by an Intel Core M-5Y51. It’s one of the more powerful parts from the older Broadwell range of chips. It’s clocked to 1.1GHz with a Turbo peak of 2.6GHz, and it has two cores. Graphics grunt comes courtesy of Intel’s HD Graphics 5300 chipset, which here runs between 300MHz and 900MHz – the most ambitious speed of any Broadwell Core M part.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 29-08-2016 à 13h07


|<< <<<  1   2   3  | 4 |  5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 11-07-2016 à 05h33 | Mis à jour le 22-08-2017 à 06h51 | Note : Pas de note